Arrestations d’enseignants en Iran

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

La réseau de soutien syndical international LabourStart (en lien avec l’Internationale de l’éducation) fait part d’une campagne de soutien aux enseignant-es d’Iran réprimé-es.

Wikipédia : L’internationale de l’Edication est composée de 394 organisations membres, actives dans 171 pays et territoires et affirment représenter plus de 30 millions d’enseignants et plus généralement de personnes travaillant dans l’éducation.

L’article 4 des statuts de l’IE précise que :

L’Internationale de l’Éducation se compose d’organisations d’enseignants et d’employés de l’éducation et de la recherche qui défendent les principes du syndicalisme indépendant et aspirent à mettre en valeur la démocratie, les droits de l’homme et la justice sociale dans leurs nations, à améliorer les conditions de vie et de travail de leurs membres et à faire progresser l’éducation par l’action syndicale.

internationale-education-324x160

Labour-Start

Iran. Cessez les arrestations d’enseignants !

En partenariat avec l’Internationale de l’Éducation, une fédération syndicale mondiale regroupant 396 syndicats et associations dans 171 pays et territoires et représentant quelques 32,5 millions d’enseignants et professionnels de services annexes.

 

Les enseignants et les employés de l’éducation iranienne continuent de faire face à une répression sévère pour avoir défendu pacifiquement leurs droits et leurs libertés. Au moins 15 enseignants ont été arrêtés et de nombreux autres convoqués pour être interrogés ou menacés par les services de sécurité pour leur participation à une grève pacifique de deux jours convoquée par le Conseil de coordination des associations des enseignants iraniens (CCITTA) dans de nombreuses villes d’Iran les 13 et14 novembre 2018. Une grève précédente des enseignants les 14 et 15 octobre avait déjà entraîné l’arrestation d’enseignants militants. Les enseignants exigent des salaires décents, une éducation gratuite de qualité pour tous, ainsi que le droit de constituer des organisations syndicales indépendantes et d’y adhérer. Ils demandent également la libération de tous les enseignants déjà détenus pour avoir défendu leurs droits. Nous avons besoin de votre soutien pour appeler les autorités iraniennes à mettre fin à la persécution et à la criminalisation des militants des droits des enseignants et de leurs syndicats indépendants.

Print Friendly

Articles similaires

  • 26 mars 2018 Appel de syndicalistes pour Afrîn (0)
    40 syndicalistes lancent un appel de soutien aux mobilisations du peuple kurde contre l'agression d'Erdogan à Afrîn et dans le Rojava.   Syndicalistes pour Afrîn   À […]
  • 24 mai 2018 Le SNEP-FSU explique pourquoi il appelle au 26 mai (0)
    Le Syndicat national de l'Education physique et sportive (SNEP-FSU ) de Bretagne envoie une note à ses adhérent-es  sur son positionnement dans le contexte social actuel, et sur la "marée […]
  • 3 janvier 2018 Luttes en Iran et solidarité avec un syndicaliste (0)
    Le Réseau syndical international de solidarité et de luttes (RSISDL), dont fait partie en France l'Union syndicale Solidaires, mène campagne pour défendre REZA SHAHABI un syndicaliste […]
  • 9 octobre 2016 Mouvements sociaux et initiatives syndicales transnationales (0)
    A l'initiative de ReAct et de l'Alliance citoyenne, des conférences de formation auront lieu prochainement pour rendre compte de mobilisations transnationales contre les injustices […]
  • 6 mars 2017 Semaine d’action mondiale contre McDonald’s (0)
    L'idée est partie du Forum social mondial de Montréal en 2016 : plusieurs syndicats (CGT) et associations (le REACT, l'Alliance mondiale pour la justice fiscale), en France et aux […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *