Congrès de l’UD CGT de Haute-Garonne

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Le congrès de l’Union départementale (UD) CGT de Haute-Garonne a été suivi par la presse et la radio locale, notamment Radio mon païs qui a fait des reportages. Quelques aperçus : le message de conclusion de Cédric Caubère et la résolution du congrès.

1

 

 

 

 

 

Message de Cédric CAUBERE, Secrétaire Général, à toutes les bases.

 

Chères, Chers Camarades,

 

Le 72ème congrès de nos organisations s’est clôturé vendredi 9 novembre avec un bilan très positif sur tous les aspects :

 

          La participation de plus de 300 délégués, la présence des ULs et des mandatés de l’UD, ainsi que celle de tous les invité-es lui ont donné le caractère de masse permettant d’afficher la force et le poids de la CGT dans le département.

 

          L’implication importante des syndicats dans la préparation et la tenue matérielle  du congrès, avec plus d’une trentaine  de camarades qui se sont relayés tout au long des trois jours. Qu’ils en soient une nouvelle fois remerciés ainsi que les personnels de l’UD.

 

          Une commission exécutive très bien élue, largement renouvelée et ouverte  au service de nos ambitions

 

          Enfin , la force et la richesse des débats confirmées par les votes en faveurs des divers documents constituent un point d’appui majeur dans l’actualité du moment et les luttes à venir.

Ce congrès donne confiance et renforce notre détermination à agir sur le terrain des revendications et des luttes avec des syndiqués et des syndicats toujours plus nombreux, toujours plus solidaires et unis afin de  construire la conscience de classe et la solidarité du salariat.

 

Ce congrès donne également confiance en notre capacité à renforcer la représentativité de la CGT dans toutes les élections professionnelles en cours comme celles à venir, que ce soit dans le privé, le public ou la fonction publique.

 

Encore une fois bravo à toutes et tous, bien fraternellement !

 

Le Secrétaire Général de l’UD Cgt 31,

 

Cédric CAUBERE

 

 

 

  • La résolution du congrès    :  Une CGT forte de ses syndicats fortspicture-1766-1479486369

 

Le congrès de l’union départementale des syndicats CGT du 31 affiche sa volonté de faire monter le rapport de force afin de peser sur l’économie et de gagner la réappropriation des moyens de production et la transformation de la société.

« Une union départementale CGT forte en haute Garonne, c’est une union de syndicats Cgt forts  sur chacune des entreprises et chacun des établissements de la haute Garonne ! »

 

Nous avons l’ambition de développer une démarche revendicative, forts des luttes de résistance et offensives, point d’appui pour des conquêtes sociales.

Toutes les revendications de nature à répondre aux besoins des salariés, actifs, retraités et privés d’emploi, dans tous les aspects de leur vie au travail et dans la société doivent être travaillées.

 

Parmi celles-ci la question du pouvoir d’achat ne se règlera pas par des mesures de défiscalisation ni de dumping sur les prix qui sont des mesures qui pénalisent les salaires et favorisent les profits du capital.

 

Augmenter le pouvoir d’achat ne peut passer que par l’augmentation des salaires et le développement des services publics pour tous et gratuits. Les syndicats réunis en congrès décident de relancer avec détermination la bataille des salaires.

 

La CGT ne laissera personne récupérer et dévoyer cette bataille et ces revendications.

Les besoins qui grondent doivent renforcer notre détermination à nous déployer. Le mécontentement à l’origine de la journée de blocage du 17 novembre est à la mesure des attentes des salariés.

 

Le congrès décide d’impulser une campagne salaires, retraites, indemnités chômages, minima sociaux pour permettre aux syndicats de s’emparer des grands sujets revendicatifs que sont l’emploi, le salaire socialisé, la Sécurité Sociale, les Conventions Collectives, les statuts, les Services Publics et l’industrie. Ceux qui voudront s’attaquer à notre protection sociale et nos retraites trouveront une CGT déterminée face à eux.

 

L’UD CGT 31 met à disposition un matériel revendicatif, un calendrier, rythmera des temps forts  de la mobilisation et coordonnera les mobilisations.

 

Nos forces organisées porteront le débat dans chacune des entreprises et des établissements, de la Haute-Garonne pour permettre au plus grand nombre de salariés de se mobiliser sur chacun de leurs appareils de production ou de service. C’est le même engagement qui doit permettre de gagner dans les mobilisations, les élections, la syndicalisation en même temps que de retrouver des repères et du sens sur les enjeux de vie syndicale.

 

La CGT consacre ses efforts sur l’ensemble du salariat et portera une attention particulière aux entreprises et administrations qui rassemblent des masses de salariés, regroupent des appareils stratégiques, concentrent les droits syndicaux, polarisent les Ingénieurs, Cadres et Techniciens qui relèvent des donneurs d’ordre et des sous-traitants.

 

L’activité CGT se déploie également autour des échéances électorales, dans le contexte de la concentration inédite provoquée par les élections CSE et les élections fonction publique du 6 décembre.

 

Le congrès de l’union départementale des syndicats de la haute Garonne veut donner la liberté à tous les salariés de s’organiser à la CGT. Dans cet objectif il s’engage à renforcer chacune des bases et à en créer de nouvelles dans les principes démocratiques de vie syndicale de la CGT.

 

Pour gagner, être fort chez soi ne suffit pas il faut être fort partout. En effet, si la transformation de la société passe par la capacité à agir de nos syndicats Cgt dans chaque entreprise ou établissement le congrès considère que notre absence ou notre faiblesse pénalise notre ambition de conquête. Dans ce cadre, le congrès décide de construire un plan de parrainage ciblé dans lequel chaque syndicat s’engage en lien avec son UL à parrainer une cible dans sa proximité géographique ou professionnelle et à la suivre dans son développement.

 

Le 6 décembre sera un moment fort, les fonctionnaires et agents des services publics aujourd’hui attaqués frontalement seront appelés à voter ; le résultat de ces votes prend dans ce contexte, une importance particulière, notre organisation s’engage dans cette bataille, consciente de l’enjeu qu’elle représente pour les salariés de la fonction publique et pour tous les salariés du pays.

 

Dans le département, l’entreprise tirant toute l’économie locale, régionale et qui constitue le 1er site industriel français « Airbus », sera aussi appelée aux urnes, les salariés ont besoin d’une la CGT plus représentative dans leur entreprise !

 

Avec une audience constituant un indicateur de la capacité de la Cgt à peser sur une entreprise, les élections prévues en fin 2019 sont un enjeu considérable pour notre organisation. Dans ce contexte, le congrès de l’union départementale des syndicats de la haute Garonne décide de faire  des élections chez Airbus l’affaire de toute la CGT dans la haute Garonne et d’interpeller le comité régional pour faire de ces élections l’affaire de toute la CGT en Occitanie.

 

Pour cela, le congrès de l’UD CGT 31 décide que chaque syndicat s’engage à participer aux initiatives de diffusion de masse et à sensibiliser et mobiliser notre force organisée sur les enjeux pour faire rayonner la campagne dans leur proximité

 

Par ses actions vis à vis des syndicats pour renforcer leur capacité à agir dans l’entreprise et leur intérêt à intervenir dans leur environnement géographique ou professionnelle, le congrès de l’UD CGT 31 confirme le syndicat comme l’outil de déploiement de masse et de conquête de la CGT et le rôle de l’activité interprofessionnelle comme le syndicalisme indispensable pour gagner sur nos ambitions de transformation de la société !

 

 

 

 

Print Friendly

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *