Contre la prison pour 8 syndicalistes : APPEL DES GOODYEAR

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
 Neuf mois de prison pour huit syndicalistes de Goodyear, c’est un crime d’injustice!
  • Appel de personnalités lancé par la Confédération CGT :
    Syndicalistes, juristes, universitaires, responsables politiques, créateurs ou artistes, plus de 200 personnalités se sont déjà associées à cet appel.
    « Il est du devoir des syndicalistes de se battre pour sauver les emplois et le développement économique et social de nos territoires. Il est du devoir des syndicalistes de rétablir des liens sociaux trop souvent rompus par désespoir social. Il est du devoir des syndicalistes de dénoncer les stratégies des actionnaires, affairistes et liquidateurs, qui ont pour seul objectif de s’enrichir au détriment de tous les autres. Il est du devoir des syndicalistes d’alerter sur les politiques économiques désastreuses menées par les gouvernements successifs. C’est pour avoir accompli leurs devoirs de syndicalistes que les huit de Goodyear viennent d’être condamnés à vingt-quatre mois de prison dont neuf mois ferme ! Après sept ans de lutte face à la multinationale Goodyear marqués de conflits durs avec un patronat violent, usant de manœuvres indignes, l’entreprise a finalement fermé ses portes pour s’installer en Russie. Rien n’est dit de la violence des employeurs qui, face à des propositions pour maintenir et développer l’emploi, ne répondent que par le mépris, les licenciements et la répression. C’est une des condamnations pénales les plus lourdes de ces trente dernières années. Cette condamnation s’inscrit dans un mouvement de criminalisation de l’action syndicale, qui s’accentue jour après jour. La répression syndicale est une stratégie qui va bien au-delà des rangs du patronat, puisque le procureur de la République a décidé de poursuivre les militants de Goodyear, alors même que l’entreprise avait abandonné toutes les plaintes. Le gouvernement a décidé d’intimider tous les salariés qui se battent pour leurs droits et leurs emplois. Ce sont les fondements mêmes de notre démocratie qui sont atteints lorsque les libertés syndicales sont attaquées. Les huit militants doivent être relaxés. »
    Syndicalistes, juristes, universitaires, responsables politiques, créateurs ou artistes, plus de 200 personnalités se sont déjà associées à cet appel.
    Les signatures sont à adresser à : cabsg@cgt.fr ou à communiquer au 01 55 82 83 06.
  • Pétition en ligne : https://www.change.org/p/francois-hollande-l-appel-des-goodyear

    Rendu de jugement

    Par CGT le mardi 12 janvier 2016, 13:26

    Suite au jugement rendu par le Tribunal correctionnel d’Amiens aujourd’hui, la CGT Goodyear a décidé de lancer la plus grande campagne nationale de solidarité syndicale pour exiger que cesse la campagne de répression anti-sociale que le gouvernement a manifestement décidé de mener. En effet, le jugement inacceptable condamnant les militants CGT de Goodyear à 9 mois de prison ferme est l’arme avec laquelle Hollande, Valls, Taubira et l’ensemble du gouvernement ont décidé d’intimider tous les salariés qui se battent pour leur droit et leurs emplois. Le but est de faire peur aux syndicalistes pour qu’ils cessent de se battre pendant que le gouvernement prépare la suppression de la moitié du Code du travail.

 L’APPEL DES GOODYEAR

Pour la première fois depuis un demi siècle un gouvernement a demandé que soit requis des peines de prison ferme contre des syndicalistes pour avoir participer avec les salariés à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.

En même temps qu’ils préparent la suppression dans quelques mois de plus 1000 articles du Code du travail, Hollande, Valls et Macron ont décidé de déclencher une répression sans précédent des syndicalistes qui luttent dans les entreprises.

Avec les 8 condamnés de GOODYEAR l’exécutif veut faire un exemple.

Le gouvernement affiche sa volonté de mettre les Procureurs et les forces de polices aux services des grands groupes pour briser toute résistance à la destruction des emplois et de l’industrie.

Evidemment les militants de terrain en général et ceux de la CGT en particulier sont les plus touchés.

C’est pourquoi nous en appelons à l’ensemble des salariés, aux militants, aux syndicats d’entreprises, unions locales, départementales, régionales, fédérations ou simples salariés solidaires, pour qu’ensemble nous fassions la démonstration de notre force.

Nous pouvons être des millions à faire reculer Hollande, Valls et Macron en commençant par leur imposer l’arrêt des poursuites contre les 8 de GOODYEAR et en organisant le plus grand rassemblement solidaire en prévision de l’appel.

Je signe l’appel Nous Sommes Tous Des Goodyear

 

  • Réaction de l’Union Solidaires Transport :

    Défendre son emploi n’est pas criminel !!!

    L’Union Solidaires Transports condamne le jugement rendu par le Tribunal d’Amiens concernant les 8 camarades « ex Goodyear », à 9 mois de prison ferme.

    Cette condamnation démontre que la lutte de classe existe bien et que la justice bourgeoise a choisit son camp : les patrons !!!

    Après les salariés de Continental, les salariés d’Air France c’est au tour des « ex-Goodyear » de voir criminaliser leur action syndicale.

    Faut-il vraiment faire confiance à un gouvernement qui promet la baisse du chômage, lorsque dans le même temps il condamne des ouvriers pour avoir défendu le maintien de leur emploi.

    Cette condamnation vient ponctuer des lois anti-sociales et liberticides, sous couvert de la lutte contre le terrorisme.

    La lutte sociale, le partage du travail, le partage des richesses sont des mesures que le gouvernement doit prendre pour lutter contre les inégalités sociales.

    Ne nous résignons pas, n’acceptons pas cette condamnation !!!

    L’état d’urgence ne doit pas masquer les tas d’urgences !!!

    Contact : François GIRODON, Secrétaire de l’Union Solidaires Transports : 06 40 89 45 47

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *