Contre la répression syndicale au Guatemala

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Nous répercutons une campagne de solidarité internationale (par Labour Start) de soutien aux responsables du syndicat de la santé arrêtés pendant dix jours par le gouvernement guatémaltèque.

Labour-Start

Guatemala. En prison pour avoir négocié un accord collectif

En partenariat avec le Syndicat national des travailleurs de la santé du Guatemala (SNTSG)et l’Internationale des services publics (ISP), une fédération syndicale mondiale représentant 20 millions de travailleurs dans plus de 160 pays.

Le Guatemala traverse une crise institutionnelle au cours des derniers mois, qui est maintenant devenue plus aiguë. Le gouvernement Jimmy Morales a systématiquement augmenté la persécution des dirigeants de la communauté, des activistes, des journalistes et des syndicalistes.
Luis Alpirez Guzmán, secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de la santé du Guatemala (SNTSG), et Dora Regina Ruano, de la même organisation, ont été arrêtées pendant près de dix jours (du 17 au 28 janvier) pour avoir négocié et signé un accord collectif entre le syndicat et les autorités du ministère de la Santé en 2013.
Le gouvernement actuel les a accusés d’abus de pouvoir parce que le ministère de la Santé n’avait pas assez d’argent pour s’acquitter de ses obligations en vertu de la nouvelle convention collective. Bien qu’ils aient été libérés de prison, les deux dirigeants syndicaux restent en résidence surveillée.
Le SNTSG et l’ISP ont lancé une campagne urgente pour exiger du gouvernement guatémaltèque qu’il renonce immédiatement à toutes les charges retenues contre Dora Regina Ruano et Luis Alpirez Guzmán et de mettre fin à la répression contre tous les dirigeants communautaires, militants, journalistes et syndicalistes.


Vous pouvez aider ! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton ‘Envoi’ au bas de cette page.

Nom:
[requis]
Courriel:
[requis]
Syndicat/organisation:
Votre pays :
Entrez votre message ici ou utilisez le message existant.

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *