Contre le travail du dimanche chez Leroy Merlin en Grèce

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Vu sur le blog de Odile Hélier, qui suit l’actualité sociale en Grèce: internationalisation de la lutte contre le travail le dimanche chez Leroy Merlin. 

 

Le logo du syndicat des employé-es du privé

images

GRÈCE : LES TRAVAILLEURS DE LEROY MERLIN EN LUTTE CONTRE L’OUVERTURE DES MAGASINS LE DIMANCHE !

Dans la longue liste des desiderata de la Troïka figure l’ouverture des magasins le dimanche au-delà des 8 dimanches déjà travaillés depuis 2013. Pour faire passer la pilule auprès des travailleurs, le gouvernement SYRIZA-ANEL a assorti cette attaque anti ouvrière du critère géographique de « zone touristiques » et désormais les magasins de ces zones sont « invités » à ouvrir 32 dimanches par « saison » de mai à octobre (cf loi de mai 2017) .
IKEA avait annoncé dès juillet son intention d’ouvrir ses magasins à Athènes ( Zone commerciale de l’aéroport international Venizelos). IKEA, fait partie du Groupe grec FORLIS qui gère aussi LeroyMerlin, Intersport.
Leroy Merlin vient de décider d’appliquer la loi pour ouvrir ses magasins 32 dimanches dans les zones touristiques. Ce sera donc le cas pour son établissement près de l’aéroport d’Athènes « Eleftherios Venizelos » pour tous les dimanches du moi d’ Octobre!
Cette décision a fait violemment réagir le syndicat des Travailleurs de Leroy Merlin qui communique:

« Cette décision est l’occasion, combinée avec tout ce que nous vivons au sein de nos lieux de travail et dans notre travail quotidien, qui nous pousse à dire publiquement ce qui nous angoisse ! Cette déclaration n’exprime pas le point de vue de tous nos collègues de travail, mais nous disons avec certitude que nous exprimons ici les préoccupations et les angoisses de la majorité écrasante dans tous les magasins de la chaîne dans toute la Grèce.
La chaîne Leroy Merlin est implantée en Grèce depuis plus de 10 ans et compte déjà 5 magasins dans tout le pays (aéroport Eleftherios Venizelos / Spata, Le Pirée / Rentis, Kifissias / Maroussi, Pylea / Thessalonique, Larissa) et 1 à Chypre. Même pendant la période de crise économique, la société a renforcé son chiffre d’affaires en ouvrant de nouveaux magasins, et en 2018, elle ouvre un magasin dans le centre d’Athènes et un autre magasin dans la banlieue sud. Au cours des deux dernières années, le groupe d’intérêt franco-grec est entré dans une concurrence accélérée a/vec des groupes multinationaux similaires, actifs dans le domaine, pour gagner autant de parts de marché que possible. Tous ceux qui « servent » cette course savent très bien ce que cela /signifie comme concurrence, l’intensification de notre vie quotidienne et le retardement de nos conditions de travail.

Nous voulons préciser:

– Depuis une année, où les magasins du groupe sont « repartis de zéro » ( opération de « remodeling »), fruits de la pression physique et psychologique et de la formation insuffisante, , les accidents du travail sont quotidiens et sérieux: chutes d’ échelle ou d’escaliers, des blessures avec des chariots électriques ou manuels, des vertiges, des étourdissements et des évanouissements, chutes de matériel lourd, etc.
– Le calendrier des horaires serrés couplé à la pression pour un renouvellement et un profit toujours plus grand crée des conditions imprévisibles à mesure que nous nous transformons en « multi-engins » : nous servons, chargeons et déchargons, organisons, nettoyons, concevons et construisons des sections entières et … à nouveau il faut recommencer à partir du début.
– Continuent et s’ intensifient les phénomènes d’intimidation et les menaces des gestionnaires à toutes les occasions … malgré le caractère « humain » annoncé à chaque occasion que vous faites bien partie de la «famille » de LeroyMerlin.
– Les horaires deviennent de plus en plus élastiques. En particulier, aux caisses et aux entrepôts, outre le fardeau de notre travail, nous devons devons faire face de plus en plus aux horaires flexibles: Heures fractionnées, demi-heures et heures volées après la fermeture dues à la présence de clients, alors qu’il faut nous battre pour tenir notre pause en raison du manque de personnel.
– La pratique consistant à renvoyer les collègues plus âgés et à recruter de nouvelles personnes «moins chères» continue. Quelles que soient les motifs des licenciements (par Ex. Comportement au travail, faible productivité, etc.), nous savons qu’ils servent le plan de recyclage du personnel afin de réduire nos salaires déjà bas. Maintenant, dans les magasins de l’entreprise, les collègues qui travaillent encore aujourd’hui depuis l’ouverture, se comptent en quelques dizaines!

Au sein de tout cela, nous pensons que la décision du groupe de tirer parti de la loi sur l’ouverture des magasins dans les zones touristiques pour 32 dimanches consécutifs de Mai à Octobre, est un réel défi contre nous! Défi contre nos besoins, nos loisirs, notre bon sens!

Nous ne pouvons pas ne pas souligner que les entreprises associées au groupe Fourlis (IKEA, Leroy Merlin, Intersport) sont celles qui se sont précipitées le dimanche 23 Juillet pour annoncer tout de suite leur ouverture, s’affirmant comme « chef de file » dans une attaque flagrante contre les intérêts des travailleurs des magasins et plus encore. Le congé dominical pour les travailleurs a été et est l’une des rares réalisations qui demeure et assure la détente et le plaisir du temps libre. L’ouverture dominicale des magasins pour 8 ou 32 dimanches empêche justement ce droit, ce besoin.

Et tout cela au nom du « tourisme » … ce qui ne peut conduire qu’à poser les questions suivantes:
– Quels sont les critères qui ont qualifié la zone autour de l’aéroport comme une « zone touristique » quand on sait que les touristes qui viennent en avion à l’aéroport Eleftherios Venizelos, ont pour seul contact que la vision du parc d’affaires lors de l’atterrissage-décollage!
– Quelle est cette « offre de produits touristiques » des chaînes situées dans ce parc commercial (Leroy Merlin, IKEA, Kotsovolos, FactoryOutlet) : on ne connait pas de touriste qui achète du ciment, des plantes, des meubles de salle de bain ou des outils… comme souvenirs de Grèce! Et nous sommes sûrs que les appareils électriques, les vêtements et les chaussures de ces chaînes multinationales connues sont vendus au même prix dans le monde entier. Si la Grèce a quelque chose qui innove, c’est le fait qu’ ici c’est peut être vendu… plus cher!
– Quel est l’avantage commercial pour une entreprise si le chiffre d’affaires atteint le dimanche seulement 1/5 ou 1/8 d’un seul jour de semaine?

Ces questions ne sont pas de pure forme. Elles ont des réponses. La mise en œuvre de la loi pour les 32 dimanches au nom du tourisme est le deuxième épisode de la saga de l’abolition complète du dimanche férié . Le premier épisode est la loi actuelle sur le travail pour 8 dimanches. Nous ne voulons même pas voir le 3ème épisode, car dans cette série, les lumières peuvent tomber sur les «protagonistes-clients», mais ce sont les «camarades-travailleurs» qui tirent le scénario dont personne ne leur demande leur avis…
La présente communication vise exactement cela. Pour qu’ enfin soit entendu la voix des travailleurs.

Nous invitons nos collègues des magasins Leroy Merlin, mais aussi d’ une autre chaîne de magasins d’un commerce ou d’un service, à prendre la parole!
Pour résister à la suppression du dimanche férié, pour défendre notre droit évident au repos et aux loisirs.

NOUS EXIGEONS:

DES DIMANCHES FÉRIÉS POUR TOUTES ET TOUS !

LES DIMANCHES , LES MAGASINS FERMÉS!

LE SYNDICAT DES TRAVAILLEURS DES MAGASINS LEROY MERLIN DE GRÈCE

Note personelle:
cette déclaration est à lire en ayant en tête la pub de Leroy Merlin:
« …… ET VOS ENVIES PRENNENT VIE ! »
… devenue en grec : « κασέ λύση για κασέ σπίτι! » – «une solution pour chaque foyer »

 

 

 

PLAINTE SYNDICALE CONTRE LIDL :

Le syndicat PAME vient de porter plainte contre Lidl Hellas concernant les conditions de travail et l’ arbitraire causé aux employés. Le syndicat pointe  » le rythme épuisant avec lequel les employés travaillent et le fait qu’ils vivent en permanence dans la crainte de licenciement. » En effet, la direction cherche à licencier «principalement les travailleurs âgés ou ayant de nombreuses années de service afin de les remplacer par de nouveaux sans droits et des salaires plus bas » . « Il est le gagnant comme meilleur employeur en 2017, qui n’a pas hésité à congédier, il y a quelques jours, une collègue qui a été confronté à des problèmes de cancer chronique, sous prétexte qu’il avait parlé abruptement à des clients »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *