Des syndicalistes appellent les députés à censurer le gouvernement

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

 

Salut à tous,

Un appel est lancé ce matin aux députés de gauche opposés à la loi Travail. Je m’y suis associé

Il doit paraître demain dans l’Humanité.

Si vous en partagez le contenu, il peut d’ores et déjà être signé en ligne à l’adresse suivante :

Député-e-s de gauche opposés au projet de loi Travail, engagez-vous à voter la censure

N’hésitez évidemment pas  à le faire circuler si cela vous paraît opportun.

Fraternellement,

Baptiste Talbot

fete humanite 2014 - vendredi 21 septembre - Forum social, les enjeux de la metropole, du grand Paris et dela reforme territoriale.Baptiste Talbot - Julien Jaulin

fete humanite 2014 – vendredi 21 septembre – Forum social, les enjeux de la metropole, du grand Paris et dela reforme territoriale.Baptiste Talbot – Julien Jaulin

 

Député-e-s de gauche opposés au projet de loi Travail, allez au bout de votre démarche : engagez-vous si nécessaire à censurer effectivement le gouvernement pour empêcher l’adoption du projet !

Militants syndicaux, actrices et acteurs du mouvement social contre le projet de loi Travail, nous nous adressons aux député-e-s  de gauche qui ont affirmé leur opposition au projet de loi Travail.

Dans quelques jours, le projet de loi Travail doit revenir en débat à l’Assemblé nationale.

Nous allons poursuivre la mobilisation avant et pendant ce débat  pour obtenir le retrait du projet.

A ce stade, considérant l’entêtement de l’exécutif sur le cœur du projet, il reste possible que le gouvernement Valls fasse de nouveau le choix du recours à l’article 49-3 pour imposer l’adoption du projet de loi Travail.

Dans cette hypothèse, nous ne comprendrions pas que toutes les conditions ne puissent être réunies pour censurer le gouvernement et ainsi empêcher l’adoption du projet de loi.

C’est pourquoi, dans l’objectif fondamental d’entraver l’adoption du projet, nous vous demandons de tout faire pour permettre la censure du gouvernement, y compris si cela passe par le vote d’une motion présentée la droite, comme certains d’entre vous l’ont déjà fait lors du premier examen à l’Assemblée au mois de mai.

La voix de la majorité populaire qui s’exprime depuis maintenant plus de trois mois doit être portée par la représentation nationale !

Bruno Bothua, Olivier Bebin, Patrick Brody, Céline Carlen, Lina Desanti, Olivier Dupuis, Tony Fraquelli, Karl Ghazi, Hervé Heurtebize, Valérie Lefebvre-Haussmann, Vincent Lanier, Véronique Ponvert, Dominique Pradalié, Cédric Quintin, Denis Renard, Julien Rivoire, François Ruffin, Baptiste Talbot, Emmanuel Vire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *