Du 3 novembre au 31 décembre : temps de travail non payé pour les femmes

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

L’inégalité salariale femmes/hommes ne faiblit pas selon les chiffres de l’Union européenne. La CGT explique comment les ordonnances Macron peuvent encore aggraver la situation.

 

Le 3 novembre à 11 h 44, les femmes cessent d’être payées !

Le 3 novembre à 11 h 44, selon les chiffres de l’Union européenne, les femmes cesseront d’être payées. Elle gagnent un salaire horaire de 16 % inférieur à celui des hommes. Tous temps de travail confondus, ces inégalités s’élèvent à 26 %.

Au lieu de garantir l’égalité salariale, le gouvernement, avec les ordonnances travail, aggrave la situation des femmes :

  • possibilité pour l’entreprise de supprimer les indicateurs sur les inégalités femmes/hommes ;
  • passage d’une négociation annuelle à une négociation tous les quatre ans ;
  • négociation par ailleurs vidée de tout contenu ;
  • suppression des CHSCT, instances de prévention notamment des violences sexistes et sexuelles.

Construire l’égalité professionnelle femmes/hommes, c’est possible ! La CGT propose :

  • la mise en place de vraies sanctions pour les entreprises qui discriminent ;
  • de revaloriser les salaires des métiers à prédominance féminine ;
  • de supprimer les écarts de carrière ;
  • de lutter contre la précarité et les temps partiels ;
  • de prévenir les violences et protéger les victime.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *