France, Belgique, Grande Bretagne : le syndicalisme européen contre les lois libérales

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

L’appel ci-dessous circule parmi les responsables syndicaux de Belgique (où une grève générale a eu lieu  contre l’équivalent belge de la loi travail), de Grande Bretagne, de France. Un « Comité transfrontalier » a été construit entre le Nord de la France et la Belgique.  Il appelle à participer à la journée du 28 juin de l’intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, FIDL, UNL.

Pour signer en ligne : https://www.change.org/p/fran%C3%A7ois-hollande-abrogation-des-lois-travail-en-france-en-belgique-et-de-l-aust%C3%A9rit%C3%A9-dans-toute-l-europe?recruiter=153654260&utm_source=share_petition&utm
_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

Abrogation des lois travail en France, en Belgique et de l’austérité dans toute l’Europe !

                                         Un appel citoyen :

CARTON ROUGE aux lois Khomri (France)  et Peeters (Belgique)

En France depuis plusieurs mois, la mobilisation s’enracine contre la loi travail dite loi Khomri. Ce rejet de la remise en cause du droit du travail est massivement partagé par la majorité de la population. Il s’est traduit le 14 juin par une manifestation nationale unitaire monstre à Paris.

En Belgique le projet de loi Peeters prétend allonger la durée du travail à 45 h et remettre en cause les 38 h hebdomadaires. Une grève nationale est organisée le 24 juin en Belgique. D’autres sont prévues : manifestation le 29 septembre et grève le 7 octobre en Belgique.

Loi Peeters comme loi Travail sont la conséquence des décisions des gouvernements européens d’imposer plus d’austérité, plus de destructions des droits sociaux et des services publics, au travers notamment du pacte de stabilité budgétaire officiellement appelé Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance (TSCG).

Partout c’est la même musique : sous le prétexte d’une dette dont les trusts bancaires sont les 1ers responsables, il s’agit de remplacer les dispositions protectrices du droit du travail par de nouvelles règles qui augmentent la flexibilité du travail, la précarité, qui diminuent le salaire réel, les allocations chômage et le temps libre.

En Grèce, en Roumanie, en Bulgarie, au Royaume Uni depuis Thatcher, en Allemagne en 2004, en Espagne avec Rajoy, en Italie avec Matteo Renzi,  sous la pression des multinationales et de l’Union Européenne, les gouvernements ont réformé ou s’apprêtent à réformer le code du travail, à plonger de plus en plus d’européens dans la précarité, le chômage et la misère.

Les grèves en France et en Belgique montrent la voie de la mobilisation qui doit s’étendre à toute l’Europe si nous voulons battre vraiment l’austérité. Nous avons toutes et tous conscience que seule une grève générale européenne permettrait aujourd’hui de refonder « une Autre Europe », celle des droits sociaux qui entend supprimer le chômage, la misère et la précarité, une Europe de l’égalité de tous les droits, une Europe généreuse avec les réfugiés, ouverte sur le monde pour assurer la paix entre les peuples, une Europe sans évasion fiscale et pour une juste répartition des richesses.

C’est pourquoi nous appelons à la constitution d’un comité transfrontalier pour construire les voies de la grève générale européenne contre l’austérité. Ce comité est ouvert à toutes et tous pourvu que ce point de vue soit partagé.

Nous savons que de nombreuses initiatives sont prises, telles celle de l’ALTER SUMMIT qui vient d’éditer en plusieurs langues un tract de solidarité intitulé : le 28 juin 2016 toute l’EUROPE est avec la France.

Le 1er acte de mobilisation de ce comité sera notre participation sous une forme originale à la manifestation du 28 juin 2016 à Lille contre la loi travail où nous nous associerons à la manifestation appelée par SOLIDAIRES, CGT, FSU, FO et les syndicats belges CNE/CSC et FGTB.

  Rejoignez-nous, signez, le 28 juin donnez un carton rouge à la loi travail !

Premiers signataires :

Felipe Van Keirsbilck (secrétaire général de la Centrale nationale des employés, CNE CSC),

Sam FAIRBAIN ( secretary People’s Assembly Against Austerity),

Romayne PHOENIX, co-chair People’s Assembly Against Austerity,

Annie MASSE (Union syndicale SOLIDAIRES 59/62),

Vladimir NIEDDU (Union syndicale SOLIDAIRES 59/62),

SCIACCHITANO Angela (Secrétaire Générale des Jeunes FGTB),

Noureddine AGHANBOU (CGT santé, privée),

Antoine JEAN porte-parole de la Confédération Paysanne 59/62,

Eric TOUSSAINT (porte-parole international du CADTM  – rapporteur du comité vérité sur la dette grecque)

Freddy MATHIEU ancien responsable FGTB Wallonne

Joseph HEALY,(porte-parole Left Unity),

Kate HUDSON, secrétaire nationale Left Unity,

Corinne MASIERO (actrice)

Mehmet ARIKAN (réalisateur CGT)

Nadia BOUFERKAS (réalisatrice)

Nicolas GRARD (metteur en rue, SUD culture),

Catherine GILLERON (comédienne, SGA CGT spectacle)

Thomas BAELDE (comédien CGT spectacle),

Didier DELINOTTE (ATTAC Roubaix-Tourcoing),

Cécile HAMEL (People’s Health Movement nord de France),

Simon SOUDET (People’s Health Movement nord de France),

Alisson BURETTE (People’s Health Movement nord de France,

Cyrille DUHEM (CADTM Lille),

Lindsey GERMAN, (People’s Assembly Against Austerity),

John REES, People’s Assembly Against Austerity,

Zita HOLBOURNE, People’s Assembly Against Austerity,

Andy BAIN, People’s Assembly Against Austerity,

Fred LEPLAT, People’s Assembly Against Austerity,

John HILARY, War on Want,

Terry CONWAY, Left Unity,

Andrew BURGIN ( Left Unity),

Karine CANTRULE (SUD Renault Douai),

Laurent VAN DEN BERGHE ((SUD Renault Douai),

Gwenaelle MOQUET (SUD Renault Douai),

Pascal POTTIEZ (SUD Renault Douai),

Anne DUFRESNE (sociologue, GRESEA/UCL, Bruxelles),

Freddy DEVILLE (Délégué principal CSC Transcom, Wallonie)

Daniel TANURO (militant écosocialiste, Belgique),

Michel MASIERO (comédien collectif des intermittents du spectacle),

Maryse FOURDRAINE et Olivier PIRA (SUD santé sociaux 59),

Khedidja GUEFIF (SUD centre hospitalier de Valenciennes

Patrick MARTIN (SUD centre hospitalier de Valenciennes),

Patrick DESMET (SUD centre hospitalier de Roubaix),

Thomas BAELDE (comédien CGT spectacle),

Marie PRETE (Conteuse, collectif des intermittents du spectacle),

Jean Christophe VISEUX (metteur en scène, collectif des intermittents du spectacle),

Patrick SOURDEVAL (Comédien, clown, metteur en scène),

Christiane MAIGRE (militante FGTB Charleroi),

Olivier Dussart (CGT équipement/environnement),

Alain Descamps (collectif STOP TAFTA),

Aurore COCQUET (SUD complus centre d’appel),

Vladimir MARCUS (SUD orange Télécom ),

Severine POLLEN (SUD complus centre d’appel),

Checho GALLEGUILLOS (Cordillera ASS. Franco-Chilienne)

Christine POILLY (collectif stop gaz de schiste Houille, ouille, ouille)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *