Les 120 ans de la CGT : un numéro spécial du Peuple.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

A l’occasion des 120 ans de la CGT, un numéro spécial du Peuple, organe de la confédération, est publié. Avec les contributions de chercheurs, historiens et militants. Nous reproduisons ici l’éditorial de Maryse Dumas, animatrice du collectif « 120 ans de syndicalisme CGT ».

Citons ce passage : « Avant le salariat, qui n’existait pas encore, c’est le travail qui a nourri la soif d’émancipation… ».

gif_logo_le_peuple-88881

Le 4 pages du Peuple et le bon de commande du numéro : 20151026_120ansLimogePeuple_4pages_BD

dumas_mayrse-2

Editorial Maryse Dumas :

Comment jeter les bases d’un syndicalisme CGT ouvert, puissant et enraciné dans le monde du travail du 21e siècle ? Comment faire du progrès social une perspective atteignable, objet de mobilisations sociales ? Comment rendre la CGT présente et attractive au plus grand nombre de celles et ceux qui galèrent entre chômage et emplois précaires, et donner à la CGT les moyens de
faire vivre en son sein les valeurs pour lesquelles elle se bat ? Ce sont quelques-unes des questions travaillées par le CCN réuni à Limoges les 14 et 15 octobre 2015, à l’appui de contributions riches et passionnantes d’universitaires.
En prenant garde à ne pas rabougrir ou instrumentaliser l’histoire, la CGT a tout lieu d’être fière de la sienne et d’y puiser des éléments de réflexion et d’expériences. Avant le salariat, qui n’existait pas encore, c’est le travail qui a nourri la soif d’émancipation des syndicalistes et donné son sigle à la CGT. Dans un moment de mise en cause du code du travail, un moment où les frontières du salariat deviennent plus floues, où un travail pseudo « indépendant » c’est-à-dire hors du droit du travail se met en place, la CGT se projette à nouveau sur l’avenir en proposant par exemple un nouveau statut pour le travail salarié.
Conquérir des droits pour toutes celles et ceux qui vivent de leur travail, leur donner les moyens, par l’action syndicale, de transformer dans un même mouvement la condition salariale et leur propre destin, imaginer un monde meilleur, de paix de fraternité et de solidarité, c’est ainsi que la CGT a permis les grandes conquêtes du 20e siècle. Ouvrir aujourd’hui la perspective d’un « autre monde » lui commande, fidèle à ses valeurs originelles, d’inventer du neuf et de le faire vivre avec opiniâtreté et persévérance.

arton42452

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *