L’UD CGT de Paris se positionne sur Front social

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Le bureau de l’Union départementale de la CGT Paris précise son positionnement sur la construction unitaire des luttes, sur Front social, sur le rythme d’action en riposte face aux menaces antisociales de Macron.

ob_d19014_cgt-paris-logo

 

Déclaration du Bureau de l’UD CGT Paris

Aller au contact et rassembler, une constante de l’UD CGT de Paris

La construction du rapport de force indispensable pour gagner sur les revendications et combattre les projets néfastes du patronat et du gouvernement nécessite de rassembler le plus grand nombre de travailleur.se.s.

Actifs, retraités, privés d’emploi, du privé comme du public, de toutes générations : personne n’échappe à cette impérieuse nécessité de la lutte unitaire.

Au sein de la CGT parisienne, beaucoup d’énergie militante est consacrée à susciter les luttes, à les mener, à les connaître, à les valoriser, à solidariser, à impulser la convergence des luttes.

Dans la CGT, les échanges d’expériences et de points de vue entre organisations de la CGT permettent également de faire grandir la mobilisation au niveau national interprofessionnel.

Sur le terrain des luttes ou lors de réunions provoquées par telle ou telle organisation (syndicats, associations,…), des initiatives de rassemblement sont prises, qui se traduisent par des processus unitaires ou parfois par la création de collectifs.

Depuis 2016, avec FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, l’UD CGT de Paris tient tout son rôle dans la riposte unitaire face aux projets de destruction du code du travail.

C’est cette même démarche qui a conduit le secrétaire général de l’UD CGT de Paris à prendre la parole lors du rassemblement organisé par le Front Social, place de la Concorde, le 19 juin.

Bien que ne faisant pas partie du Front Social, l’UD CGT de Paris a expliqué son propre rôle dans la construction du rapport de force, en valorisant les luttes existantes et en appelant au rassemblement-meeting régional du 27 juin initié par l’URIF CGT.

L’invitation faite par le Front Social à nous exprimer montre un esprit d’ouverture. Effectivement, il y a une écoute réciproque et une envie de débattre, y compris de façon contradictoire.

Notre réserve quant à la démarche du Front Social ne se traduit pas par un mépris à son égard.

Notre démarche de rassemblement est exigeante ; elle nécessite un peu de temps et beaucoup de patience ! Dans l’ensemble, l’UD CGT de Paris trouve que le tempo de la construction de la mobilisation unitaire nationale interprofessionnelle est trop lent.

Il faut accélérer la construction de la riposte, nous nous y employons en premier lieu sur chaque lieu de travail où la CGT est implantée.

Paris, le 23 juin 2017

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *