Prises de position syndicales après les élections fonction publique

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Voici les réactions syndicales après les élections professionnelles dans la fonction publique (Etat, territoires, hôpitaux) achevées la semaine dernière.  La CFDT devient le premier syndicat tous secteurs additionnés (privé et public). La CGT, qui était première tous secteurs confondus jusqu’à maintenant, passe N°2 et demeure première dans l’ensemble de la fonction publique. Suivent les réactions FO, FSU, UNSA, Solidaires. 

 

Historique : La CFDT devient première organisation syndicale en France

Publié le 11/12/2018
Par La commission exécutive de la CFDT

Aujourd’hui est un grand jour pour la CFDT : après être devenue la première organisation syndicale, dans le secteur privé en mars 2017, elle prend la première place, tous secteurs confondus, public et privé. Elle conforte aussi sa seconde place dans le secteur public.

La CFDT remercie les travailleurs qui lui ont exprimé leur confiance à l’occasion des élections dans les fonctions publiques.

Ce résultat historique, la CFDT le doit aux militantes et militants CFDT qui, chaque jour, dans les entreprises et administrations, portent la voix de leurs collègues, pour plus de justice sociale, et obtiennent des résultats, des droits nouveaux et une meilleure qualité de vie au travail. Ce sont eux, qui gagnent la confiance et le vote des salariés. Ils peuvent être fiers de ce qu’ils accomplissent.

La CFDT porte haut les préoccupations des agents publics et des usagers. Son analyse est confortée : Tous expriment des besoins de plus de service public et de meilleure qualité, sur l’ensemble des territoires.

Il revient à la CFDT d’assumer cette confiance et cette responsabilité en interpellant le gouvernement, les employeurs publics et les employeurs privés pour leur demander :

–       d’entendre la parole des travailleurs et de mieux reconnaître le travail des agents et salariés,

–       de prendre en compte ses propositions de longue date pour les conditions et la qualité de vie au travail, l’emploi, le pouvoir d’achat et la protection sociale,

–       de positionner le dialogue social au cœur des transformations.

Le syndicalisme de la CFDT regarde la réalité en face pour mieux la transformer, s’engage dans la négociation et obtient des résultats concrets.

C’est le syndicalisme de transformation sociale choisi par les travailleurs !

 

cgt-fonction-publiqueLA CGT CONFIRMEE COMME PREMIERE ORGANISATION SYNDICALE DANS LA FONCTION PUBLIQUE

Même si tous les résultats ne sont pas encore entièrement consolidés et officialisés, les chiffres connus à ce jour – qui ne varieront plus guère maintenant – permettent de dégager les principales tendances des élections.

D’abord, si la participation est en baisse d’environ 3 points, difficile de ne pas y voir la conséquence de l’extension du vote électronique (à une exception près, partout où cette modalité de vote a été mise en place pour la première fois, le nombre de votants décroche significativement) et des nombreux dysfonctionnements que nous n’avons eu de cesse de dénoncer. Dans ces conditions, 50% de participation demeure un chiffre conséquent.

Ensuite, la CGT est confirmée comme première organisation de la Fonction publique. Avec 21,8% des voix, nous avons près de 3 points d’avance sur le deuxième syndicat (la CFDT). Il est exact que nous reculons (de 1,3 point) mais c’est également le cas des deux autres confédérations arrivées deuxième et troisième.

Nous demeurons nettement en tête dans le versant hospitalier et dans le versant territorial, cependant que nous progressons dans les deux tiers des scrutins concourant au Conseil Supérieur de l’Etat.

Mais il va de soi que nous ne saurions pour autant nous exonérer d’un regard attentif et critique sur les tendances que nous observons.

Enfin, la CGT tient à remercier ses militantes et militants qui se sont investis sans compter pour assurer notre place de première organisation syndicale dans la Fonction publique et les plus de 500 000 électrices et électeurs qui ont apporté leur voix à notre syndicat.

Cela nous confère une grande responsabilité pour, plus que jamais, porter les revendications de tous les agents et nous opposer aux politiques régressives actuellement à l’œuvre, toujours dans l’unité la plus large possible.

Et cela commence dès maintenant, avec une première et importante étape le 14 décembre.

 

Montreuil, le 11 décembre 2018

 

 

CGT Fonction Publique

263, Rue de Paris – case 542 – 93514 Montreuil CEDEX

tel : 01 55 82 77 67 (UFSE) – tel : 01 55 82 88 20 (FDSP) – tel : 01 55 82 87 49 (Santé & AS)

 

 

 

 336x230-ct

Election fonction publique : défendre le service public et ses agents, c’est défendre la République

Dans un contexte social très tendu les fonctionnaires des trois versants de la Fonction publique étaient appelés à désigner leurs représentants du personnel pour les quatre années à venir.

A l’issue de ce scrutin FO demeure la première organisation représentative depuis 2011 au sein de la Fonction Publique d’État, remporte la deuxième place dans la fonction publique hospitalière et conserve sa troisième position dans la fonction publique territoriale.

Le slogan Avec FO, je défends le service public complétait celui de 2014 Pas de République sans service public.

Il a permis de fédérer nombre d’agents publics qui ont renouvelé leur confiance dans une organisation libre et indépendante qui combat depuis toujours la remise en cause du service public républicain face aux politiques d’austérité et de privatisation de missions essentielles dévolues à l’État et aux collectivités locales.

Ses militants ont démontré au quotidien leur capacité à associer la défense des intérêts des agents – emplois, salaires et rémunérations, conditions de travail, titularisations, carrières – à celle du Statut de la Fonction publique. Le service public et ses agents ne sont pas une « dépense » mais un investissement essentiel à l’égalité et à la fraternité républicaine.

FO s’oppose au programme de suppression de 120 000 emplois sur le quinquennat et aux contre-réformes annoncées dans le cadre de « Action Publique 2022 ». FO remercie ces milliers d’électeurs qui ont soutenu par leur vote l’action syndicale et le refus de l’accompagnement des diverses politiques publiques amorcées depuis 2007 visant au désengagement de l’État.

Les militants et délégués FO s’engagent à continuer de porter les revendications légitimes des personnels pour garantir un service public de qualité sur tout le territoire.

FO salue l’engagement des militants sur le terrain – c’est leur victoire, celle de tous les adhérents – et appelle à un réel débat sur les besoins en termes de missions publiques dans les trois versants de la fonction publique.

 

 

arton1302Elections professionnelles Fonction publique : la FSU progresse !

Les premiers résultats des élections professionnelles des trois versants de la Fonction publique ont été annoncés ce matin aux organisations syndicales par le Ministère.

La FSU s’inquiète d’une baisse persistante de la participation à ces élections (-3 points cette année). Il conviendra de s’interroger sur les modalités et conditions de vote, sur la nécessité de mettre en place des bureaux de vote sur les lieux de travail quelques soient les modalités retenues. 

Il sera nécessaire aussi de faciliter le vote des contractuels qui n’ont pu que faiblement participer à ce scrutin. La FSU a dénoncé les dysfonctionnements survenus au Ministère de l’Education nationale.

Si les résultats ne sont pas définitifs, la FSU peut déjà se féliciter de sa progression en nombre de voix à l’État comme à la Territoriale confortant ainsi sa représentativité.

La participation de près de la moitié des agent-es montre leur attachement au rôle que jouent les instances paritaires et confortent les organisations syndicales et les représentant-es du personnel dans la défense de leurs conditions de travail, de leurs salaires, de leurs déroulements de carrière mais aussi dans la défense et la valorisation de leurs métiers et missions. 

Alors que le gouvernement n’a eu de cesse de marginaliser les organisations syndicales et que le dialogue social est surtout devenu un « monologue », les personnels ont montré leur attachement à la Fonction publique. Le gouvernement doit l’entendre comme tel !

La FSU reste engagée au quotidien avec toutes et tous les agent-es pour conforter le rôle de la Fonction publique et de ses agent-es.

 

Élections professionnelles 2018 : L’UNSA Fonction Publique toujours en progression !

  LinkedIn
mardi 11 décembre 2018

L’UNSA conforte sa représentativité dans la fonction publique et ses trois versants.
Elle est l’une des quatre organisations syndicales représentatives dans les trois versants (État, Territoriale, Hospitalière) et la seule organisation à progresser dans chacun d’eux.

L’UNSA fran­chit la barre des 11% de repré­sen­ta­ti­vité cumu­lée dans la fonc­tion publi­que (11,2%).
L’UNSA pro­gresse plus d’un point dans la Fonction Publique de l’État et gagne un siège au conseil supé­rieur de la FPE (15,9% et 4 sièges au CSFPE)
L’UNSA gagne 0,1 point à 8,3% dans la Territoriale (2 sièges au CSFPT) et 0,6 point dans l’Hospitalière à 5,5% (1siège au CSFPH) ren­for­çant ainsi sa repré­sen­ta­ti­vité dans les trois ver­sants.

Forte de cette pro­gres­sion, l’UNSA pour­sui­vra son action au ser­vice de tous les agents publics.

L’UNSA Fonction Publique remer­cie à nou­veau tous les électeurs et toutes les équipes mili­tan­tes.

 

Logo-Solidaires-FPElections fonction publique 2018 – Stabilité de Solidaires : 6,3%

Les élections se sont déroulées dans les 3 versants de la Fonction Publique entre les 29 décembre et le 6 décembre.

Avec 6,3 % de représentativité contre 6,8 % en 2014 (-0,5%), Solidaires Fonction publique reste stable dans l’ensemble des trois versants de la Fonction publique.
Solidaires réunit 8,4 % des voix dans la fonction publique hospitalière (-0,1%), 7,6 % dans la fonction publique d’Etat (-1,4%) où il subit un léger tassement et une légère hausse dans la fonction publique territoriale (+0,2 %) réunissant 3,8% des voix.

Solidaires souligne par ailleurs ses nouvelles implantations lors de ces élections.

La participation à ces élections est marquée par une baisse : 49,8 % des 5,1 millions d’électeurs et électrices ont voté ce qui représente environ un-e agent-e sur deux. Ce chiffre est en recul de 3% par rapport aux élections 2014 ce que Solidaires déplore.

Il conviendra d’analyser dans le détail les taux globaux de participation mais aussi par secteurs afin de déterminer les causes de baisse et les enseignements à en tirer.

Ainsi, le vote électronique, les difficultés y afférant telles que les bugs informatiques (importants au Ministère de l’Education ainsi qu’au Ministère de l’Economie et dans l’Hospitalière), les codes non reçus et l’accessibilité à un poste informatique seront à étudier. Il faudra par ailleurs également analyser les fortes disparités de vote entre les différentes catégories.

Solidaires remercie les 152 300 agent-e-s publics qui ont voté pour ses organisations membres, et poursuivra son combat pour la défense de tou-te-s les agent-e-s publics ainsi que des missions de service public par un syndicalisme de lutte et de transformation sociale.

Print Friendly

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *