Solidaires mobilise pour le 9 octobre 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

L’Union syndicale Solidaires lance un appel à l’action pour la journée du 9 octobre et ses suites.

logo-tracts

Le 9 octobre lançons l’offensive !

Solidaires lors de son comité national les 3 et 4 octobre, appelle l’ensemble des salarié-es du privé comme du public, à faire de la journée du 9 octobre un tremplin pour une mobilisation unitaire.

Des salarié-es, retraité-es, étudiant-es sont en grève ou mobilisé-es, contre les conséquences des politiques patronales et de ce gouvernement.

Depuis le printemps, de très nombreux hôpitaux psychiatriques sont en lutte pour obtenir les moyens de soigner leurs patients, alors que le plan hôpital oublie l’hôpital public et les infirmières et infirmiers, les personnels de santé.

Des salarié-es de New Look sont en lutte depuis plusieurs semaines ; l’annonce de la fermeture de 2/3 des magasins existants leur a été faite quasiment du jour au lendemain.

Les retraité-es continuent à se mobiliser depuis la rentrée et encore le 3 octobre suite à l’annonce du gel des pensions, de l’augmentation de la CSG alors qu’une réforme va en finir avec un système collectif de solidarité.

Des salarié-es de Mac Donald sont en lutte depuis cet été pour leurs salaires, conditions de travail et pour refuser d’être licencié-es. Ils et elles se battent pour que leur lieu de travail ne soit pas vendu.

Des postier-es se battent contre les réorganisations qui mettent à mal les salarié-es. Et dans le 92, des camarades se battent depuis 6 mois pour la réintégration de Gaël Quirante licencié malgré l’avis de l’inspection du travail et empêché de militer dans les bureaux de poste.

Les lycées professionnels étaient en grève le 27 septembre dernier et la mobilisation dans l’éducation va continuer et s’amplifier tandis que dans les universités la lutte contre la sélection reprend.

D’autres luttes existent, comme celle « des Fords » pour la sauvegarde de l’emploi et des outils de productions, ou celle des salarié-e-s d’Air France pour des augmentations de salaires.

Solidaires soutient ces luttes et appelle à les multiplier partout où c’est possible dans tous les secteurs privés ou publics. Solidaires est disponible pour les faire connaître, les soutenir, et aider à les coordonner quand les personnes mobilisé-es en expriment la volonté.

Solidaires réaffirme son soutien actif à l’ensemble des salarié-es, militant-es qui subissent la répression en particulier les postier-ères, les cheminot-es après leur mouvement du printemps dernier, les salarié-es du MacDo.

Pour Solidaires, au-delà de la fin des réformes régressives en cours, il faut :

  • une augmentation des salaires de 400 euros, et une revalorisation du SMIC à 1700 euros
  • retraite à 60 ans avec avec une pension à hauteur de 75% du dernier salaire et au minimum égale au Smic
  • un réel partage du temps de travail
  • une amélioration des conditions de travail
  • des services publics à la hauteur des besoins
  • assurer les moyens aux agent-es du contrôle fiscal pour lutter contre la fraude fiscale estimé de 80 à 100 milliards d’euros par an

Solidaires réaffirme que les mobilisations,

  • contre la répression anti-syndicale le 31 octobre à Versailles,
  • de la marche pour la forêt qui finira dans l’Allier le 25 octobre,
  • du 24 novembre contre les violences faites aux femmes à Paris et ailleurs,
  • les initiatives anti-racistes en Ile-de-France du 30 novembre et 1er décembre
  • les manifestations de chômeurs-euses du 1er décembre
  • et que toutes les mobilisations qui se développent pour les migrant-es
    sont elles aussi essentielles pour qu’un mouvement massif et populaire se construise.

Plus que jamais la construction de la contre-attaque est nécessaire et urgente.

D’Ores et déjà Solidaires appelle à un mouvement d’ampleur dans la suite du 9 octobre afin de contre-carrer les mauvais coups du patronat et du gouvernement.

Print Friendly

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *