Solidaires RATP réagit sur la qualité de l’air

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

La qualité de l’air dans les enceintes du métro fait débat, aussi bien pour le personnel que pour les usagers. Solidaires RATP demande que l’association indépendante RESPIRE puisse faire des mesures.

 

thumbmail-01

 

SOLIDAIRES groupe RATP 31 rue de la Grange-aux-Belles 75010 Paris Tel : 06 18 86 48 79 – 01 58 39 32 07

www.solidaires-grouperatp.org

 

                              

COMMUNIQUE DE PRESSE                               

Paris, le 22 octobre 2018

Pollution de l’air : la RATP refuse la présence de l’association Respire, la transparence en prend un coup

Solidaires RATP agit régulièrement contre la pollution de l’air dans les enceintes ferroviaires et leurs impacts sur la santé des salariéEs et des usagerEs travaillant et/ou empruntant le réseau Métro/RER de la RATP et cela à travers : le droit d’alerte du CHSCT, les séances extraordinaires du CHSCT, la participation à l’enquête de l’ANSES et les interventions avec les associations (France Nature Environnement, Respire et Henry PEZERAT) et l’inspection du travail.

A la publication du rapport de l’ANSES, SOLIDAIRES RATP a entre autre revendiqué :

  • La réalisation à court terme de repérage systématique et mesure des agents chimiques dangereux repérés par l’ANSES (outre la mesure des PM10, PM 2,5 et PM 0,1) au poste de travail des agents ;
  • De mesurer en continu sur l’ensemble des lignes de Métro les PM 10, PM 2,5 et PM 0,1 ;
  • Contrôler et vérifier l’efficacité des filtres diesel récemment mis en place pour les trains de travaux et de présenter les résultats au CHSCT ;
  • La mise en place d’une étude de cohorte permettant de recenser les cas de pathologies au fur et à mesure de leur apparition, en rapport avec une reconstitution approfondie du parcours professionnel et de l’histoire d’exposition aux agents chimiques dangereux et autres pénibilités.

Afin d’avoir des informations sur la mise en œuvre de ces préconisations, SOLIDAIRES RATP a obtenu une séance du CHSCT en date du 19 octobre 2018. Nous avons à nouveau sollicité la participation de l’association Respire. Contre toute attente, la RATP lui a refusé l’accès, prétextant des problèmes de confidentialité. La RATP aurait- t-elle des choses à cacher aux franciliens et franciliennes ?

L’entreprise soutient-elle que l’air dans ses tunnels est meilleur qu’en surface avec trois points de contrôle représentant 0,81% du réseau Métro/RER ? Quid de son réseau SQUALE hors service depuis des mois.

SOLIDAIRES exige de la RATP une totale transparence sur la pollution de l’air, cela relève de la santé publique. Nous soutenons la nécessité d’appliquer les normes environnementales liées à la pollution de l’air dans les enceintes ferroviaires.

 

Contact presse :                    FX AROULS – 06 18 86 48 79

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *