Toutes à y gagner : avant-propos et table des matières

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Lu sur le site : www.entreleslignesentrelesmots :

Avant-propos et table des matières de l’ouvrage « Toutes à y gagner. Vingt ans de féminisme intersyndical » (Syllepse)

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Le temps de la lutte

Vingt ans déjà… En mars 1997, à l’initiative de quelques dizaines de femmes syndicalistes qui se rencontraient dans le mouvement féministe, se sont tenues les premières Journées féministes intersyndicales, à la Bourse du travail à Paris. Cette rencontre a bien existé et n’est pas le fruit de mon imagination… mais il n’en reste pas de traces écrites (du moins, je n’en ai pas retrouvées). Nous appartenions à différentes organisations : CGT, FSU, Solidaires (à l’époque, le Groupe des Dix), et quelques syndicats de la CFDT. Nous n’imaginions pas alors que nous pourrions faire vivre ce projet dans la durée : les contradictions et les différences entre nos organisations pouvaient à tout moment y mettre fin. Mais nous étions convaincues, qu’au-delà de nos différentes appartenances, il y avait des choses à creuser ensemble sur ces enjeux féministes et que les expériences des unes et des autres pouvaient nourrir un débat et des perspectives communes. C’est cela que nous avons réussi à faire vivre ensemble, CGT, FSU et Solidaires.

Alors oui, cela fait bien vingt ans que chaque année nous nous retrouvons à plusieurs centaines de femmes (quelques hommes aussi) pour ces deux journées… À chaque fois, j’ai le sentiment d’une grande bouffée d’air frais, d’un moment d’intelligence et de force collectives.

L’idée de départ était bien de penser le rapport entre syndicalisme et féminisme, de voir ce qui était commun dans nos organisations syndicales respectives, les difficultés que nous y rencontrions et de voir aussi comment il était possible d’être plus fortes ensemble, pour faire changer les choses sur nos lieux de travail et aussi dans nos organisations.

Pour cela, il nous fallait des temps de réflexion déconnectés de notre militantisme quotidien. Notre parti pris a été de partir des inégalités vécues par les femmes sur les lieux de travail, en les reliant aux inégalités existantes dans tous les domaines de la vie sociale et personnelle des femmes. Bref, il s’agit bien de voir comment la domination patriarcale s’exerce sur nos vies entières et comment notre engagement syndical peut relier inégalités sociales et inégalités de genre.

Il nous fallait aussi comprendre comment notre vécu quotidien, au travail mais aussi dans le syndicat, reproduisait ces inégalités. L’apport des chercheuses (et de quelques chercheurs) a été déterminant. En nous permettant de « lever le nez du guidon », en nous faisant partager leurs analyses, en nous interrogeant sur nos expériences, elles (et ils) nous ont permis de mieux comprendre la « fabrique » et la persistance des discriminations, mais aussi des évolutions et des changements dans la société, parfois positifs, mais pas toujours… Les regards historiques ont permis de mesurer le chemin parcouru, et surtout de rappeler que les avancées des droits des femmes sont toujours le fruit des mobilisations et des luttes des premières concernées.

Nous avons toujours eu le souci de croiser ces analyses « universitaires » avec les témoignages et réflexions de syndicalistes, d’ici ou d’ailleurs. C’est sans doute l’originalité de ces journées et la raison de leur succès.

Année après année, c’est devenu un rendez-vous incontournable pour certaines d’entre nous. Comme une « petite escapade », qui nous permet de repenser notre vécu !

Durant ces années, une question m’a taraudé : comment « transmettre » et faire partager ces enjeux à de nouvelles syndicalistes, plus jeunes, qui ne se reconnaissaient pas nécessairement dans les luttes féministes qui nous avaient portées. Il faut dire que le discours dominant (à la fin du 20e siècle) était que, dans notre pays, l’égalité était acquise pour les femmes… Les plus jeunes se sont pourtant heurtées à la réalité, faite de discriminations et de violences persistantes à l’école, dans la rue, dans la famille, au travail, dans les médias… De nouvelles syndicalistes, plus jeunes, sont venues et revenues dans ces journées. De nouvelles générations de chercheuses également, qui ont soulevé de nouvelles questions, de nouvelles réflexions.

Alors, vingt ans après, mission accomplie ? Bien sûr que non si l’on regarde la place des femmes dans nos organisations ou les inégalités persistantes… La domination patriarcale n’a pas disparu. Mais des pas en avant ont été faits, les discriminations et les attitudes sexistes apparaissent comme intolérables. L’exigence d’égalité persiste. De la pensée et de l’énergie collective se dégagent toujours de nos rencontres et nous rendent plus fortes pour mener les batailles, petites ou grandes, pour que « les luttes des femmes changent la vie entière » pour reprendre un slogan féministe des années 1970.

Je voudrais associer quelques noms à ce texte : Frédérique Barrot, Marie-France Boutroue, Anne Leclerc, Sophie Zafari, Mathilde Sally-Bounde… Ces copines avec qui nous avons porté ces journées, parfois dans l’urgence et sur le fil du rasoir (dans la préparation et l’organisation), dans l’agacement partagé que nos organisations ne se mobilisaient pas toujours à la hauteur des enjeux. Ensemble, nous avons aussi vécu de bons moments, notamment à la fin de ces journées quand une fois encore, les participantes nous disaient leur satisfaction…

Je voudrais aussi témoigner de l’accueil toujours bienveillant des chercheuses et chercheurs que nous avons invités. Elles ont toujours été intéressées par ces journées et certaines nous ont souvent dit le grand intérêt que représentait cet espace à leurs yeux, et sa capacité à durer. En particulier, remercier Rachel Silvera que nous avons souvent sollicitée et qui nous a toujours soutenue très chaleureusement.

Vous avez entre les mains ce livre qui reprend une grande partie des interventions faites dans ces journées. Pas toutes les interventions, certaines n’ont jamais été retranscrites. Et nous avons dû faire des choix. Nous avons gardé celles qui nous semblaient les plus explicites dans leur thématique, celles qui, plus anciennes, montraient les évolutions, et celles qui donnent à voir la diversité des thèmes traités. Ce livre n’aurait pas existé sans le travail que nous avons fait, avec Nina Charrier et Élodie De Coster, pour rechercher les textes, les relire et les sélectionner. Et sans Annick Legue qui a dû retaper une partie des textes que nous n’avions qu’en archives papier… Merci à Évelyne Bechtold-Rognon qui a coordonné ce livre avec l’Institut de recherches de la FSU, et aux éditions Syllepse.

Un dernier remerciement pour Mirabelle Cruells-Thouvenot, notre traiteuse de l’association Milleplateaux (http://lemilleplateaux.blogspot.fr), qui nous a souvent nourries avec de très bonnes choses lors de ces journées, et aux militants (souvent des hommes…) qui ont assuré le café du matin et l’apéro féministe…

Vous avez ce livre entre les mains, vous pouvez le feuilleter, y retrouver des réflexions qui nourriront votre pensée et vos actions. Il témoigne en tout cas de ce qui a été pour moi sans doute parmi les meilleurs moments de mon engagement syndical !

Alors, longue vie aux Journées intersyndicales Femmes !              4833134

Annick Coupé1

*****

  • Table des matières

Avant-propos. Le temps de la lutte, Annick Coupé

Femmes et travail

  • Le cas du travail à temps partiel (1999), Tania Angeloff

  • Pauvreté et précarisation : l’état des lieux en France (2000), Claire Villiers

  • L’état des inégalités en Europe depuis dix ans (2003), Rachel Silvera

  • Quelle égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans les fonctions publiques ? (2012), Françoise Milewski

  • Un siècle de travail des femmes : 1901-2011 (2014), Margaret Maruani et Monique Méron

  • L’enjeu des classifications (2015), Sophie Binet

Domesticité et services à la personne

  • Un si long chemin vers l’égalité (2015), Ana Azaria

  • Les aides à domicile, un autre monde populaire (2015), Christelle Avril

  • les emplois domestiques en Italie et en France (2015), Francesca Scrinzi

  • Le travail domestique : des logiques prégnantes pour les femmes (1999), Annie Dussuet

Le temps des femmes

  • Le temps des femmes : un enjeu social (1999), Annette Langevin

  • L’engagement syndical (2005), Yannick Le Quentrec

  • Les 35 heures, effets sur les temps des hommes et des femmes (2005), Isabelle Puech

Politiques familiales et politiques publiques

  • Politiques familiales et politiques publiques : historique, état des lieux et évolution (2003), Christine Castelin-Meunier

  • La politique de la famille (2003), Jacques Commaille

  • Politiques publiques : l’exemple allemand (2014), Jeanne Fagnani

Les enjeux de la mixité

  • Rapport aux savoirs et égalité des sexes (2001), Nicole Mosconi

  • L’informatique a-t-elle un sexe ? (2007), Isabelle Collet

Femmes et santé

  • Chausser les lunettes du genre pour comprendre les conditions de travail (2006), Laurent Vogel

  • L’engagement syndical pour la santé des femmes au travail (2016), Michèle Rault

  • La santé au travail des femmes dans la fonction publique (2016), Sigrid Gérardin

Femmes dans la crise

  • Les dessous de la crise économique et des politiques publiques : de nouveaux risques pour les femmes (2010), Rachel Silvera

  • Les conséquences des politiques d’austérité pour les femmes en Grèce (2013), Sia Anagnostopolou

Les femmes et les enjeux européens

  • L’Europe, un espace d’égalité pour les femmes ? (2004), Monique Dental

  • Les différentes conceptions de l’égalité en Europe (2004), Marie Thérèse Letablier

  • Egalité hommes-femmes dans la constitution européenne : un affichage mensonger (2005), Christiane Marty

Mondialisation et enjeux pour les femmes

  • Les femmes dans les printemps arabes (2012), Marguerite Rollinde

  • Femmes dans les printemps arabes (2012), Nawla Darwiche, Egypte, Wassila Ayachi, Tunisie

  • Ce que le genre fait à l’analyse de la mondialisation néolibérale (2016), Jules Falquet

  • La lutte des femmes de ménage du ministère des finances en Grèce (2016), Anna Poulaki Kioutsokiozoglou et Despoina Kostopoulou

  • Genre et conflits (2010), Marguerite Rollinde

  • Femmes et migration dans la mondialisation (2009), Christine Catarino

Femmes et syndicalisme

  • Les femmes dans les luttes et les mouvements sociaux (1998), Josette Trat

  • Mouvement ouvrier et mouvement féministe (1998), Françoise Picq

  • Flora Tristan et l’Union ouvrière (1998), Eléni Varikas

  • Mixité : les leçons du syndicalisme anglais (2015), Cécile Guillaume

  • Syndicats et genre en Allemagne (2015), Ingrid Artus

Les enjeux d’un langage égalitaire

  • De la féminisation des noms de métier à l’égalité femmes-hommes : réflexion sur l’enjeu politique d’un usage linguistique (2011), Claudie Baudino

  • Des mots pour exister (2011), Chantal Santerre

  • Une brochure utile, Sabine Reynosa

Femmes et création

  • La féminisation de la création artistique professionnelle : obstacles et ressorts (2015), Marie Buscatto

Femmes et extrême droite

  • Le front national et la cause des femmes françaises (2013), Sylvain Crépon

Lesbophobie et féminisme

  • Lesbianisme et féminisme : une histoire tourmentée (2012), Natacha Chetcuti

  • Sos homophobie (2011)

  • Libération sexuelle et liberté des femmes : quarante ans après (2007), Françoise Collin

Le corps des femmes et ses enjeux

  • Les nouvelles lois bioéthiques (2009), Marie Jacek

  • Bioéthique et féminisme (2009), Danièle Gaudry

  • Brèves considérations autour des représentations contemporaines du corps (2008), Michela Marzano

  • Le sport au crible du genre (2012), Cécile Ottogalli-Mazzacavallo et Anne Roger

  • L’impact du genre sur le vêtement des femmes (2013), Christine Bard

La question des violences

  • La violence conjugale (2000), Viviane Monnier

  • Contre les violences faites aux femmes (2011), Suzy Rotjman

  • Les enjeux de la lutte contre les violences faites aux femmes (2011), Manu Piet

  • Violences au travail (2011), Marilyne Baldeck

  • La prostitution, un droit de l’homme ? (2007), Claudine Legardinier

  • Le système prostitutionnel, pourquoi notre organisation syndicale doit-elle se préoccuper de ce sujet ? (2006), Elisabeth Claude

Les enjeux féministes

  • Qu’est-ce que la division sexuelle du travail, Danièle Kergoat
  • L’oppression spécifique des femmes : une construction sociale (1998), Jacqueline Heinen
  • Trente ans de mouvement des femmes (1998), Maya Surduts
  • L’égalité hommes-femmes : une utopie ? (2006), Michèle Riot-Sarcey
  • Le féminisme, quels enjeux aujourd’hui ? (2006), Françoise Collin
  • Le bel après mai des femmes (2008), Françoise Picq
  • Le loup a changé de camp (2014), Elsa Dorlin

.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *