La caisse de grève à l’initiative d’Info’ com CGT a du succès

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Plus de 400 000 euros ont déjà été collectés par le syndicat INFO’COM-CGT pour soutenir les grèves. Les reversements aux cheminots, aux routiers, aux salariés d’Amazon…ont déjà eu lieu. Donc ça marche ! Et cela relance une vieille tradition syndicale à un moment où faire grève est vraiment dur. Et si une grande collecte nationale intersyndicale était organisée?

logo_i11

 

lundi, 23 mai 2016 20:06

La protestation contre la loi Travail a pris une nouvelle dimension avec la multiplication des actions, mobilisations et grèves. Elles doivent se propager dans de nombreux secteurs d’activités pour obtenir le retrait de cette loi, véritable régression sociale qui veut supprimer de nombreux droits ! Aujourd’hui, plus de deux Francais sur trois se déclarent opposés à cette loi. 
 
Depuis le mois de mai, dans de nombreux secteurs et entreprises, les salarié.es ont lancé des grèves reconductibles (raffineries, éboueurs, SNCF, routiers, aviation civile, RATP, dockers, ADP…) sans oublier les étudiants, lycéens qui continuent de se mobiliser malgré les examens.  Leurs revendications ne sont pas spécifiques à un secteur d’activité : il s’agit d’une grève reconductible qui vise à obtenir notamment le retrait de la loi Travail.  
 
Pour soutenir les salarié.es grévistes jusqu’au retrait de la loi, nous lançons un appel à la solidarité financière qui sera redistribuée à des travailleurs en lutte en France. Tout salarié, qu’il soit syndiqué ou non, peut bénéficier de cette caisse de grève. De même toute organisation syndicale peut solliciter une solidarité financière dès lors qu’elle s’engage à signer la charte d’utilisation (élaborée avec les donateurs) et qu’elle partage l’objectif du retrait de la loi travail. Enfin, une totale transparence est assurée auprès des donateurs qui sont par ailleurs informés et associés à la gestion de cette initiative.
 
L’ensemble des sommes récoltées sera reversé à partir du 30 mai aux salarié.e.s en grève reconductible selon les modalités déterminées par leurs représentants.
 

Ils se battent pour nos droits et pour l’avenir de nos enfants. Soyons solidaires et apportons notre solidarité financière. Nous avons besoin de votre soutien ! Merci de votre aide.

 

 

MONTANT DE LA CAISSE DE GRÈVE AU 14 JUIN 2016 :
405 958 EUROS

 

 Faire un don en ligne :

https://www.lepotcommun.fr/pot/x9a9rzjr

Faire un don par chèque ou en liquide :

Remplir et renvoyer le bulletin ci-dessous

 

 


Les donateurs

Voir onglet « participants » sur LePotCommun.fr

 


Affiche


Flyer à distribuer

 


 

LES MESSAGES DE SOUTIEN DES DONATEURS


On parle de l’initiative…

 


 

Les versements de la solidarité financière

 

Amazon Logistiques

 Mardi 7 juin

 

Cheminots de Versailles

 Mercredi 8 juin

 

 

Travailleurs du Havre (raffineries, dockers…)

 Jeudi 9 juin

 

 

Cheminots de la gare d’Austerlitz (Paris)

Vendredi 10 juin

 

 

Routiers de Stratt (Pas-de-Calais)

Samedi 11 juin

 

 

Eboueurs de Paris (TIRU Ivry)

Lundi 13 juin

 

 

Cheminots de Trappes

Mercredi 15 juin

 


 

 

Communiqués de soutien

 

Le DGB de Darmstadt exprime sa solidarité avec le mouvement social en France

14.06.2016

DARMSTADT. La Confédération Syndicale Allemande (DGB) à Darmstadt exprime sa solidarité avec le mouvement social des actifs, des chômeurs, des lycéens et étudiants en France et particulièrement avec la résistance de confédération syndicale française CGT contre la loi travail programmée.

Lors de la session de la direction du DGB de la ville de Darmstadt, le secrétaire régional (Darmstadt) Horst Raupp a donné des informations concernant la motivation des manifestations massives et des grèves en France : les projets du gouvernement prévoient de faciliter le licenciement des jeunes salariés, d’inverser la hiérarchie des normes, de contourner la semaine de 35 heures et de permettre le non-paiement des heures supplémentaires expliqua Raupp.

Grâce au démontage social modèle Agenda 2010 et le dumping des salaires en Allemagne, les entreprises allemandes ont pris de l’avance dans la compétitivité. Maintenant la spirale régressive est actionnée vers le bas en France. Ce qui se déroule en France n’est pas uniquement une imitation des lois Harz mais vise le cœur de l’activité des syndicats pour les affaiblir et revêt une dimension historique. La loi est une attaque frontale contre le personnel stable et contre les syndicats qui n’existent pas encore en Allemagne. Il est ainsi de notre intérêt de soutenir l’immense majorité de la population française et particulièrement de notre syndicat frère dans leur combat défensif. Plus de 70 % des Français sont contre la loi Travail.

Le dirigeant du DGB de la ville Thomas Keller et le secrétaire régional Horst Raupp appellent comme signe concret de la solidarité à soutenir financièrement les grévistes français. En France il n’existe pas de caisses de grève. Les familles des grévistes sont ainsi obligées de supporter entièrement les effets économiques de la grève. Les dons en soutien des syndicalistes grévistes peuvent être versés sur le compte de solidarité mot clé : France IBAN 53 5009 0500 0115 3536 02 Bernd Landsiedel.

Horst Raupp
Secrétaire Régional

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *