Philippe Martinez propose un débat public avec le gouvernement

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Revue de presse quotidienne de Regards : extrait de l’émission BFM TV, entre Philippe Martinez et Jean-Jacques Bourdin.  Avec ensuite le lien pour l’écoute de l’émission. Martinez propose au Premier ministre un débat contradictoire. 

siteon0

 

A la SNCF, « c’est déjà désorganisé, bien avant même la grève ». Ces jours de grève, sont « l’occasion de faire régulièrement le point avec les usagers, qui se plaignent du service quand il n’y a pas de grèves. La grève peut s’arrêter rapidement si le gouvernement prend en compte les demandes des cheminots et des usagers. On a remis un projet de réforme au Premier ministre. Nous sommes constructifs. L’Union européenne, pour un service public, offre la possibilité de ne pas ouvrir à la concurrence. Qu’on le fasse. Cela fait deux ans et demi qu’on essaye de négocier une convention collective. C’est la SNCF qui bloque parce qu’elle a des filiales privées, avec des salariés hors statut qu’elle met en concurrence avec ceux de la SNCF. J’ai proposé un débat public au Premier ministre qui lui donnera l’occasion de m’expliquer en quoi le statut des cheminots est responsable des retards des trains. Avec une convention collective, tout le monde (anciens et nouveaux) auraient les mêmes droits en matière de salaires, de conditions de travail, de retraite… »Je peux faire la moyenne de mon salaire avec celui de mon PDG qui gagne 18 millions d’euros » (…) « Comme beaucoup de catégories, les électriciens et gaziers ont des raisons de se mobiliser, en particulier contre la précarité énergétique qui progresse. Mais il y a aussi les retraités, la Poste, les universités…Il y a un fort mécontentement. On a proposé aux autres confédérations de se voir. Elles ont décliné l’invitation. Le monde du travail a beaucoup changé depuis 1968. Quand j’achète quelque chose, j’aime bien m’adresser à un salarié qui connaît son travail. Nous sommes pour favoriser le lien social, c’est aussi pour cela que nous militons pour la réduction du temps de travail » (Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT ; au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV ; vidéo) :

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/philippe-martinez-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-1052889.html

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *