Université Populaire Toulouse : retour sur AZF 2001

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

L’Université populaire de Toulouse a écouté Serge Baggi, rapporteur de la commission d’enquête du CHSCT de l’usine AZF, et co-auteur du livre collectif sur cette catastrophe de septembre 2001.

 

Discussion avec Serge BAGGI autour du livre AZF/ Total responsable et coupable. Histoire d’un combat collectif

mercredi 7 novembre 2018
par  Marsanay

 

L’explosion d’AZF à Toulouse, le 21 septembre 2001, a été l’accident industriel le plus dramatique depuis l’après-guerre en France.
Ce livre a été écrit à la suite du jugement du 31 octobre 2017 de la cour d’appel de Paris qui a condamné l’entreprise et son directeur pour manquements à leurs obligations de sécurité, après seize ans de procédures et de manœuvres. Il revient sur les causes de l’explosion, expose la complète responsabilité de l’industriel et témoigne du long combat des victimes pour que cette responsabilité soit reconnue.

Quatorze acteur·trices de ce combat – militant·es associatif·ves, syndicalistes, avocat·es, représentant·es du personnel, chercheur·euses et expert·es en santé et sécurité au travail – prennent ici la parole. Ils·elles donnent à voir toutes les facettes de la stratégie du groupe Total pour masquer ce qu’il savait, échapper à la sanction et continuer à faire primer ses intérêts économiques sur les impératifs de sécurité. Ils mettent également en lumière le laisser-faire injustifiable des institutions publiques envers cette multinationale.
Dans cette discussion nous sommes revenus sur la contribution de Serge, de la une de La Dépêche du 25 septembre 2001 : « C’était bien une poubelle chimique » et du combat occulté de « Plus Jamais ça » pour construire au lendemain de l’explosion un front commun des salariés et des sinistrés contre Total.

Ecouter l’émission de radio : Radio mon païs:

 

 

Print Friendly

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *