CGT et FO Paris mobilisent pour les services publics

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

L’UD CGT 75 et FO Paris appellent à un rassemblement lundi 30 janvier devant le Conseil de Paris pour protester contre un budget contraire aux services publics, et contre le choix de la mairie banalisant le travail le dimanche et la loi Macron.

 

Tract PDF :communiqué commun parisien

 

siteon12FO-75

Nous n’accepterons pas plus les politiques d’austérité à Paris que nous les acceptons au niveau national !

Rassemblement unitaire lundi 30 janvier à 11 heures sur le parvis de l’Hôtel de Ville

à l’occasion de l’ouverture du Conseil de Paris

 

Le 30 janvier, s’ouvre le Conseil de Paris. Ce sera l’occasion de manifester auprès de Mme la Maire et des élus notre opposition à la casse des services publics, programmée dans le budget, et à toute forme de déréglementation dont l’extension du travail du dimanche est une expression emblématique.

 

Lors des deux derniers conseils de Paris en novembre et décembre la majorité municipale s’est prononcée pour la privatisation du stationnement de surface (on annonce même un triplement des amendes).

Mais ce n’est pas tout, la Mairie entend substituer aux différents services publics des « maisons de services AU public », regroupant Pôle Emploi, EDF, GDF , la CAF et la CPAM, les finances publiques

…., pour toujours moins de droits et de prestations en directions des Parisiens.

 

Alors même que l’actualité met en lumière les besoins criants en matière d’offre de soins (grippe et vague de froid), la Mairie accompagne et parfois initie les fermetures de lits d’hôpitaux ou la vente entière de bâtiments et de terrains comme à l’Hôtel-Dieu ou à la Pitié-Salpétrière.

Ces récentes décisions, néfastes pour la population, s’ajoutent aux mauvais coups déjà portés contre les plus fragiles, à commencer par la disparition de la gratuité des transports pour près de 20 000 retraités, chiffre auquel il faut ajouter les personnes victimes de handicap.

 

Dans le même temps, la Mairie décide d’autoriser l’ouverture des magasins 12 dimanches par an, soit le maximum prévu dans la loi Macron. Et comme si cela ne suffisait pas, la Mairie accompagne la fermeture de bureaux de la Poste en acceptant le transfert des activités dans des magasins d’alimentation, eux aussi ouverts la dimanche et jusqu’à 22 heures en semaine.

Pendant 5 mois, nos organisations syndicales CGT et FO, ont combattu les régressions sociales contenues dans la loi Travail que le gouvernement a fait passer avec le 49-3, et dont nous continuons d’exiger l’abrogation. Pas plus que nous acceptons la remise en cause des droits au plan national, nous n’acceptons que des politiques identiques, tournées contre la population, se poursuivent et s’amplifient à Paris.

 

C’est ce que nous exigerons ensemble le 30 janvier, devant le Conseil de Paris :

 

●         reconquête de tous les services publics de plein exercice,

  • non aux « maisons de services AU public », oui à l’augmentation des effectifs statutaires pour mener les missions de service public dans de bonnes conditions de travail
  • non à la tentative d’élargir les jours et heures d’ouverture des services publics (piscines, bibliothèques…),

●         non à la banalisation du travail du dimanche,

  • maintien de tous les lits, de tous les services hospitaliers et de l’intégralité du patrimoine immobilier de l’AP-HP,
  • maintien de tous les centres de santé,
  • rétablissement de la gratuité des transports pour les retraités et les porteurs de handicap

Paris, le 18 janvier 2017

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *