Des nouvelles de la Belle Aude

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Nous sommes quelques uns à avoir reçu cette lettre.  Il s’agit des ex-PILPA, devenus La Fabrique du SUD (SCOP), avec son association de soutien : « Les Amis… ». A relayer.

10968576_748625895235728_6788683891683953902_n

  • Télécharger la lettre complète : BIA 21

Bonjour,

Des nouvelles de Amis de la Fabrique du Sud et des glaces Belle Aude :

Je vous prie de trouver en pièces jointes le dernier Bulletin d’information aux Amis de la Fabrique du Sud (Belle Aude) ainsi que le bulletin d’adhésion pour l’année 2019.

Il est important pour l’association de compter sur ses adhérents afin de continuer à défendre, à soutenir la SCOP et de diffuser et communiquer sur l’apport de ce type de structure d’économie sociale et solidaire pour nos économies locales.

Le bulletin est à renvoyer à l’adresse indiquée avec le règlement ou à remettre lors de notre assemblée générale.

L’Assemblée générale aura lieu lors d’une rencontre exceptionnelle liée au 5 ans d’existence des glaces Belle Aude :

Vendredi 29 mars 2019 de 17h30 à 20h30

A bloquer cette date dans vos agendas !

Une invitation vous sera envoyée ultérieurement avec le programme et l’ordre du jour.

Amicalement

Le CA de la Fabrique du Sud

                   

 

 

 

  • Lecture de la lettre : Le point sur les décisions de l’AG :

   Une formation en 2 temps ouverte à tou•te•s les adhérent•e•s :

1er temps le 6 décembre de 18h à 21h sur les enjeux de l’ESS, les SCOP, les SCIC

2nd temps au mois de mars sur LFDS avec visite de l’usine, rencontre des coopérateurs, histoire et perspectives de LFDS

     Initiative trimestrielle de l’automne :

Elle reste en débat. Elle pourrait prendre la forme d’une opération publique pour lancer la campagne des bûches de Noël

Cotisations : relancer en fin d’année l’appel à cotisation avec les vœux ?

     Un Nouveau CA et Bureau ont été élus :

Merci aux ancien•ne•s qui ont quitté l’équipe, bienvenue aux nouvelles et nouveaux qui sont arrivés pour nous renforcer. Un nouveau bureau a été élu, dans lequel Bernard Dauphiné a été chargé de la présidence, aidé par Mylène Vesentini (qui malheureusement nous a quittés début septembre1) et Henry Garino, vice-président•e•s. Fredi Forato a accepté la (lourde) charge de la trésorerie, secondé par Annie Séguy, et Élisabeth Thomas, nouvelle secrétaire s’est vu affecter un adjoint de poids : Michel Mas !

Bernard Dauphiné a été désigné pour être candidat au Conseil d’Administration de la Fabrique au titre des consommateurs. Il y a été effectivement élu lors de l’AG des coopérateurs. (voir infra)

 

       La Fabrique du Sud – La Belle Aude

Avec une météo favorable, des choix de gestion bien maîtrisés pour contenir la pression des distributeurs, un plan de développement cohérent (lancement de la gamme bio) le Chiffre d’Affaires devrait dépasser les 2, 5 millions d’euros (2,2 M en 2017).

Le problème des bâtiments : sous le coup d’un sous seing privé, la vente prévue demeure une épée de Damoclès pour la coopérative. Si la SCOP était contrainte de déménager, les bons résultats enregistrés en matière de gestion et d’organisation de l’activité ne suffiraient pas pour pallier les surcoûts d’installation et l’augmentation des loyers prévisibles. En outre, cela compliquerait sérieusement la tâche pour la production qui faire face aux demandes et exigences toujours croissantes des distributeurs.

1 Une délégation des Amis était présente à la cérémonie en hommage à Mylène et Bernard le 5 septembre à Puichéric. Une composition florale été déposée sur leur tombe au nom de l’association.

Conseil d’Administration : notre représentant a participé ) plusieurs, timidement dans un premier temps, s’impliquant davantage lors de suivants… Il a précisé le rôle qui lui a été confié par les Amis et fait diverses propositions (être relai des consommateurs, comment associer les coopérateurs à la formation (cf supra). Il est récemment intervenu sur un point concernant les statuts de la Coopérative (à régler lors de la prochaine AG des coopérateurs). Il a été choisi pour travailler avec le Président de la Scop sur un livret d’accueil pour les nouveaux coopérateurs (qui pourrait aussi servir éventuellement d’outils de com’ pour nous).

 

Initiatives

Les Amis ont été présents dans plusieurs initiatives :

la fête de l’UD CGT 66 à Alenya, occasion de promouvoir les glaces LBA, de rencontrer l’association FraLiberthé 66 et d’envisager des actions communes. Ils y ont rencontré Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, qui souhaite que la SCOP soit présente au congrès de la CGT au mois de mai et que les glaces LBA soient distribuées dans les locaux du siège à Montreuil. Message transmis à la Scop.

Les Amis ont également donné une conférence aux étudiants des masters 1 et 2 Nouvelle Économie Sociale de l’université Jean-Jaurès à Toulouse sur la création de la SCOP et les problématiques actuelles (développement, financement, gouvernance, bâtiments, projet Cité des Fabriques…).

Ils ont aussi participé à un débat sur les coopératives organisé dans le cadre de l’université d’automne du mouvement Ensemble le 4 novembre à Agde. Interventions de Michel, Bernard et Benoît Borrits sur la Fabrique, les scops, l’ESS, devant un public intéressé qui a posé de nombreuses questions. Du coup 10 adhésions enregistrées (et des dons d’où 140 €)!

 

Le point sur la “La Cité des Fabriques”

La restitution de l’étude réalisée par ETIC et SYNAE, à la demande de Carcassonne Agglo, atteste une fois de plus que le potentiel de création d’un pôle alternatif de développement territorial mixant publics et activités existe bien sur le carcassonnais. L’étude définit un besoin de 3000 m2 de locaux, hors LFDS et Sud Métal, dont 2000 m2 d’espace commerciaux, 700 m2 de bureaux, 200 m2 de stockage, 100 m2 d’espace éducatif. Cependant, malgré nos multiples demandes, conformément à la volonté de Carcassonne Agglo, aucune étude sur les locaux n’a pu être réalisée.

Les différents acteurs que nous avons pu mobiliser, depuis bientôt 2 années, sont amenés à trouver des solutions individuelles parfois temporaires, parfois plus durables, pour pérenniser leurs activités. La dynamique du départ se ralentit, mais de nouveaux acteurs tels La Bio Coop ou Eco Maison ont rejoint le groupe avec des idées neuves pour faire évoluer le projet initial mais en gardant les mêmes valeurs.

Print Friendly

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *