Le courant syndical META en Grèce soutient les luttes en France

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Nous avions déjà publié des prises de position du courant syndical META (Front syndical pour un renversement de classe), qui se situait plutôt avant juillet 2015 en soutien de l’expérience Syriza (voir plus bas son positionnement depuis juillet 2015). Ce courant appuie les mobilisations en France contre la loi Travail et fait le lien avec la situation en Grèce.

 

META*:Solidarité avec les travailleurs français

by VG

META -FRONT SYNDICAL POUR UN RENVERSEMENT DE CLASSE
Solidarité avec les travailleurs français

Le front pour un renversement de classe (META) exprime sa solidarité sans faille et salue les mobilisations des travailleurs et des syndicats contre la loi sur le droit du travail en France.
Les imposantes mobilisations et les rassemblements massifs dans toute la France sont une source d’inspiration pour nos combats à venir
Nous condamnons sans équivoque l’utilisation de la violence policière contre les grévistes et les manifestants.
Depuis 2010, année où notre pays est passé sous le joug des mémorandums, le chômage a plus que doublé (26%), toutes les branches de l’économie se sont effondrées et des centaines de milliers de travailleurs ont été marginalisés ou ont émigré à l’étranger.
Ces jours-ci, le gouvernement SYRIZA-ANEL a l’intention de soumettre au vote de nouvelles mesures d’augmentation des impôts et, pour la douzième fois, d’amputation des retraites ; ensuite, on passera, en Grèce aussi, à une loi sur le droit du travail.
Pour la période où ces mesures seront proposées au vote du parlement, aux environs de la fin avril, les syndicats grecs ont annoncé une grève générale de 48 heures.Votre combat montre aux travailleurs de toute l’Europe que la seule voie pour le renversement de l’austérité et des politiques néolibérales est la voie de la lutte. Une lutte qui placera nos vies au-dessus de leurs profits.
Encore une fois, nous voulons exprimer notre solidarité pour votre combat qui est aujourd’hui à l’avant-garde de nos combats communs en Europe.

NON A L’AUSTERITE ET A L’AUTORITARISME

RESISTANCE-RUPTURE-DESOBEISSANCE FACE AUX POLITIQUES DE L’UNION EUROPEENNE ET DU GRAND CAPITAL.

Athènes, Avril 2016

*META : (Alternative de classe combative des ouvriers et employés) Front syndicale,le META regroupe des syndicalistes  luttant pour l’unité et le renversement des politiques austéritaires et néo-libérales

Traduction Jean Marie Reveillon

meta_15

  • Extrait d’un article paru en 2015 sur le site du CADTM (Collectif pour l’annulation de la dette), qui permet de situer le courant META dans le syndicalisme grec, notamment au moment où a été décidé en juillet 2015 de compromis entre le gouvernement Tsipras et l’Union européenne :

« ...La grève de 24 heures convoquée dans le secteur public, le mercredi 15 juillet, organisée dans des délais très brefs, avait pour but de donner un signal le jour du vote au parlement. Cette grève a été convoquée par META, courant syndical combatif présent dans la Confédération syndicale du secteur public (ADEDY). Ce courant soutenait jusqu’à présent le gouvernement de Syriza. Durant les mois à venir, ce courant pourrait gagner une influence majoritaire au sein d’ADEDY. Ce qui permettrait d’accroître le rôle de cette Confédération dans la mobilisation contre l’austérité... »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *