Violences à l’école : position des assistantes sociales FSU

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Le débat s’amplifie sur les scènes de violences dans les établissements scolaires, et la manière dont le gouvernement compte y faire face. Voici la position du Syndicat des assistantes sociales de la fonction publique FSU.

 

ob_12565e_snuas

 

 

Contre la violence , Favoriser la Prévention et l ‘Éducation

Des moyens pour les équipes éducatives pluri-professionnelles à l ‘Éducation Nationale.

Chacun à sa place : Policiers et gendarmes dans les commissariats et les gendarmeries !

 

Le syndicat National Unitaire des Assistantes Sociales de la Fonction Publique FSU dénonce les dernières annonces ministérielles proposant la mise en place de policiers ou gendarmes sur des postes de direction d’établissements et déjà mise en œuvre sur le lycée Utrillo de Stains.

 

Notre formation et notre expertise d’Assistant.e de Service Social en poste dans les établissements scolaires nous permettent de réaffirmer la nécessité urgente de travailler sur la prévention et l’éducatif plutôt que sur le répressif.

La primauté sur l ‘éducation a été reconnue par le gouvernement Français lors de la signature de la Convention Internationale des droits de l ‘enfant.

Le SNUASFP FSU rappelle que l ‘Éducation et le Travail Social exigent formation et qualification . Seuls les personnels formés et en nombre suffisant sont en capacité d’accompagner les élèves et leurs familles.

 

Le SNUASFP FSU dénonce le démantèlement et le manque de moyens des services publics en matière de prévention et de la protection de l ‘enfance :

– Démantèlement des services de prévention spécialisée là où ils sont encore présents sur les territoires,

– Services psychiatriques exsangues ou inexistants en particulier en milieu rural,

– réorganisation constante des services de l’Aide Sociale à l’Enfance pour faire face aux baisses drastiques des moyens des services sociaux des conseils départementaux…

 

Nous nous joignons au SOS des juges des enfants du tribunal de Bobigny qui dénoncent 18 mois d’attente pour la mise en place de mesures éducatives en Seine Saint Denis pour 900 enfants. Cet exemple illustre malheureusement la réalité de nombreux départements.

Nous dénonçons dans le projet de loi de programmation justice 2018 les moyens accordés au développement des centres éducatifs fermés qui viendront encore au détriment des moyens pour la prévention et la protection de l’enfance.

 

Le SNUASFP FSU exige des postes supplémentaires d’Assistantes de service social dans les établissements scolaires du second degré afin d‘assurer les missions de l’Education Nationale en matière de prévention et de protection de lenfance sur l ‘ensemble des territoires.

Nous réaffirmons notre attachement à la création d’un quatrième service social pour le primaire.

Print Friendly

Articles similaires

  • 24 mars 2018 La ministre veut licencier Gaël Quirante (0)
    L'Union syndicale Solidaires appelle à mobiliser le lundi 26 mars contre le licenciement de Gaël Quirante (militant SUD activités postales) autorisé par Murielle Pénicaud, ministre du […]
  • 24 mai 2018 Le SNEP-FSU explique pourquoi il appelle au 26 mai (0)
    Le Syndicat national de l'Education physique et sportive (SNEP-FSU ) de Bretagne envoie une note à ses adhérent-es  sur son positionnement dans le contexte social actuel, et sur la "marée […]
  • 26 mars 2018 Appel de syndicalistes pour Afrîn (0)
    40 syndicalistes lancent un appel de soutien aux mobilisations du peuple kurde contre l'agression d'Erdogan à Afrîn et dans le Rojava.   Syndicalistes pour Afrîn   À […]
  • 28 septembre 2018 Positions de Force ouvrière dans la situation (0)
    Ci-dessous la résolution adoptée par le Comité confédéral national de FO les 26 et 27 septembre 2018. Comité Confédéral National Force […]
  • 26 janvier 2018 Vers une Coordination nationale de l’éducation (0)
    Samedi 27 janvier se tiendra la première réunion d'une Coordination nationale de l'Education, contre la sélection à l'Université, et à l'appel d'une large intersyndicale, ainsi que la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *