Un comité de défense des libertés ouvrières et syndicales chez PSA

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Les comportements anti-syndicaux chez PSA sont anciens et tenaces. Sous l’impulsion de syndicalistes PSA et de Gérard Filoche, un comité de défense vient de voir le jour, avec une pétition en ligne.Voici l’appel. 

 

Cher(e) ami(e), cher(e) camarade,
A PSA, la situation des libertés ouvrières et syndicales devient de plus en plus préoccupante. La direction du groupe a visiblement décidé d’essayer de briser les militant syndicaux qui relèvent la tête par une politique de répression systématique : sanctions, mises à pied, provocations, pressions, coups montés sont le lot presque quotidien des militants. Elle est passée à l’étape supérieure en se dirigeant vers la criminalisation de l’action syndicale : des militants sont trainés devant les tribunaux, sous de fausses accusations, d’autres se retrouvent en garde à vue, des heures durant, dans les locaux de la police.
Face à cette situation, l’action collective des salariés sera le moyen le plus efficace pour faire respecter les droits élémentaires des salariés. Mais parallèlement il faut faire savoir, le plus largement possible, quelles sont les méthodes utilisé es par PSA pour tenter de casser les syndicats qui lui résistent. C’est pourquoi, sous l’impulsion de Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail, vient d’être créé un Comité de défense des libertés ouvrières et syndicales chez PSA.
Les premiers signataires de l’appel pour la formation de ce comité (voir document ci-joint), sont :Frédéric Sanchez (secrétaire de la Fédération CGT de la Métallurgie) • Cécile Gondard-Lalanne et Éric Beynel (co-déléguées de l’union syndicale Solidaires) •  Jean-Luc Mélenchon (député FI) • Pierre Laurent (secrétaire national du PCF • Philippe Poutou (NPA) • Nathalie Arthaud (LO) • Éric Coquerel (député FI)• Stéphane Peu (député PCF) • Marie-Christine Vergiat (députée européenne FDG) • Edwy Plenel (journaliste) •Jacqueline Balsan (MNCP) • Françoise Davisse (réalisatrice) • Bernard Friot (sociologue) • Michel &nbs p;Husson (économiste) • Jean-Pierre Mercier (délégué syndical central CGT PSA) • Karl Ghazi (CGT) • Marc Tzwangue (secrétaire syndicat SUD Renault Guyancourt) • Francine Bavay (EELV)…
Nous vous invitons à soutenir la création de ce comité et notre exigence de respect des libertés chez PSA.
Une pétition, sur le site change.org, a été initiée pour dire « stop aux atteintes aux libertés syndicales, stop à la la criminalisation de l’action syndicale » : signez-la, faites-la circuler, diffusez-la le plus largement possible. La pétition se trouve ici : https://www.change.org/p/11721553.
Par ailleurs, pour soutenir financièrement les militants frappés par la répression et leur permettre de payer les frais que génère cette situation, nous lançons une collecte. Vous pouvez aider ces militants, victimes des attaques patronales, en versant une somme en ligne sur https://www.colleo.frou en envoyant un chèque (à l’ordre de CGT PSA Poissy) à Syndicat de site CGT PSA Poissy, 45, rue Jean-Pierre Timbaud, 78300 Poissy.
Signez la pétition, soutenez le comité de défense, aidez-nous financièrement, faites circuler l’information ! Il est indispensable de défendre les libertés ouvrières et syndicales.
Fraternellement,
Le Comité de défense des libertés ouvrières et syndicales à PSA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *